Les Actualités / Colloque : L'idéologie du progrès dans la tourmente du postmodernisme

Colloque : L'idéologie du progrès dans la tourmente du postmodernisme

Présentation | Programme | Inscription | Télécharger le programme


Au mois de février prochain, l'Académie royale de Belgique organise un colloque intitulé "L'idéologie du progrès dans la tourmente du postmodernisme". L’ambition de colloque est d’éclairer, en informant et en discutant, une problématique qui n’a cessé de rebondir depuis les lendemains de la seconde guerre mondiale et tout au long de la seconde moitié du 20ème siècle : qu’en est-il des valeurs de la Modernité – et plus particulièrement de l’idée de progrès – dans un monde de plus en plus globalisé que d’aucuns décrivent ou souhaiteraient décrire comme « post-moderne », et que recouvre une telle étiquette ?

A cette interrogation générale s’articulent une série de questions plus précises.

Que sont historiquement et actuellement ces valeurs modernes ? Qu’est-ce que l’idéologie du progrès, présentée comme typiquement occidentale et revendiquant une portée universelle, centrée autour de l’essor des sciences et des techniques, comprenant le développement économique et social ainsi que l’affirmation d’un certain nombre de libertés et de droits fondamentaux ?
Comment cette idéologie a-t-elle résisté et évolué dans le contexte de la mondialisation placée sous le signe de l’économie de marché et, plus généralement, sous l’effet des traumatismes et remises en question du 20ème siècle : les deux guerres, le racisme, la décolonisation et le néo-colonialisme, la guerre froide, les revendications féministes, homosexuelles, ethniques minoritaires, les problèmes environnementaux et interrogations bioéthiques, la démographie et les flux migratoires, les alter-mondialismes, les multiculturalismes, communautarismes et fondamentalismes, les dérives financières, etc ? En quoi et pourquoi cette idéologie peut-elle ou doit-elle être (ré)affirmée au début du troisième millénaire ? Quels sont ses nouveaux visages, aussi du point de vue des cultures non occidentales ?

L’explicitation critique de la notion vague de « postmodernisme » constitue l’autre enjeu central du colloque.

Il s’agira de retracer son origine dans le domaine des arts et de l’esthétique ainsi que les significations associées à sa reprise par des philosophes et des spécialistes des sciences humaines d’abord en Europe et aux Etats-Unis. Banalisé, le postmodernisme est une nébuleuse tendant à rassembler bon nombre des critiques adressées à la Modernité et à l’idéologie d’un Progrès universel et univoque comme cadre historique ultime de légitimation (la notion de « Grand Récit »), dont il vise à déconstruire des valeurs et des significations fondatrices. Il n’hésite pas pour ce faire à désigner et à utiliser les crises, drames et interrogations du 20ème siècle énumérés ci-dessus. Distinguer parmi ces critiques quelles sont celles qui sont en tout ou en partie justifiées de celles qui sont fausses, simplistes, caricaturales ou excessives et abusives, est une des principales sources d’inspiration du Colloque et de sa volonté de clarification.

Une conception enrichie et actualisée de la Modernité et du Progrès s’en dégagera peut-être, loin des simplifications caricaturales que les défenseurs de la Modernité et les partisans de la Postmodernité se sont mutuellement adressées.

Ce colloque fait suite à celui organisé il y a deux ans, "L'esprit d'aventure et le principe de précaution en sciences et en arts".


PROGRAMME

Jeudi 9 février 2012

Président de séance : Hervé Hasquin, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique

17 h 30 – Accueil

17 h 45 – Introduction : Hervé Hasquin, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique

18 h – Michel Draguet, Conservateur en chef des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, professeur à l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique :
« L’art otage de son histoire : modernité et progrès entre enjeu idéologique et projet esthétique »

18 h 30 – Etienne Klein, Chef du Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière (LARSIM) du Centre CEA de Saclay (Essonne) (France) :
« Le négatif est-il encore le ferment du meilleur ? »

19 h – Cristovam Buarque, Sénateur de la République du Brésil, membre du Conseil de l’Université des Nations-Unies (Brésil) :
« La notion du progrès vue du Brésil – Comment réconcilier science et construction sociale ? »

Débats

Cocktail d’ouverture du colloque.



Vendredi 10 février 2012

Président de séance : Jacques Reisse, professeur émérite de l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique

9 h 15 – Valérie André, professeure à l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique :
« Le progrès au cœur des Lumières. Une figure exemplaire : Condorcet »

9 h 45 – Gilbert Hottois, professeur à l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique :
« Modernité et postmodernité dans l’imaginaire des sciences et techniques au XXème siècle »

Débats

Pause-café

Président de séance : Alain Pompidou, Président Honoraire de l’Académie des Technologies (France), membre associé de l’Académie royale de Belgique

11 h – Rudy Steinmetz, professeur à l’Université de Liège :
« L’architecture postmoderniste dans la tourmente de l’idéologie du progrès »

11 h 30 – Jean-Pierre Contzen, président de l'Institut von Karman de Dynamique des Fluides, professeur invité à la East Kazakhstan State University, membre associé de l’Académie royale de Belgique / André Syrota, Directeur général de l’Inserm (Institut national de la santé et la recherche médicale) (France) :
« La Science a-t-elle été toujours au service de la Société ? »

Débats

Pause de midi

Président de séance : Philippe Maystadt, Ministre d’Etat, ancien Président de la Banque européenne d’investissement, membre de l’Académie royale de Belgique

14 h 15 – Sylvie Brunel, professeure à l’Université de Paris-IV-Sorbonne, membre associée de l’Académie royale de Belgique (France) :
« Les ambiguïtés du développement durable »

14 h 45 – Jean Bricmont, professeur à l’Université catholique de Louvain, membre de l’Académie royale de Belgique :
« Progrès du monde et déclin de l’occident »

Débats (30 minutes)

Pause-café

Président de séance : Isabelle Cassiers, professeure à l’Université catholique de Louvain, membre de l’Académie royale de Belgique

16 h 00 – Lazare Poamé, président de l’Université de Bouaké-la-Neuve (Abidjan – Côte d’Ivoire) :
« L’idéologie du progrès dans une Afrique en mutation »

16 h 30 – Pascal Nouvel, professeur à l’Université Montpellier III -Paul Valéry (France) :
« Le temps des paradoxes terminaux »

Débats (30 minutes)




Samedi 11 février 2012

Président de séance : Alain Eraly, professeur à l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique

9 h 15 – Edouard Delruelle, professeur à l’Université de Liège :
« Postmodernisme et multiculturalismes »

9 h 45 – Philippe Nemo, professeur et Directeur scientifique du Centre de Recherche en Philosophie économique à l’ESCP Europe (Paris - France) :
« Le progressisme contre le progrès. Pour une conception critique du progrès scientifique, social et moral dans le monde globalisé de demain »

Débats

Pause-café


Président de séance : Philippe Busquin, Ministre d’Etat, ancien Commissaire européen en charge de la Recherche, membre associé de l’Académie royale de Belgique

11 h – Jean-Noël Missa, professeur à l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique :
« Progrès de la biomédecine et futur de l’homme »

11 h 30 – Conclusions générales : Guy Haarscher, professeur à l’Université libre de Bruxelles



INSCRIPTION
L'inscription peut se faire en remplissant le bulletin d'inscription du programme (téléchargeable ci-dessous) ou par courriel auprès de Leonor Poncin. La réservation ne sera assurée qu'après versement des droits d'inscriptions sur le compte bancaire de l'Académie royale de Belgique (BE59 2100 0791 2626), avec pour communication : "Progrès / Nom, prénom / Nombres de personnes".

Droit d'entrée : 10 euros.

Nombre de place limité.




Documents téléchargeables

Prospectus du colloque

Bulletin d'inscription


Zoom

 

Top