La tradition militariste

Mercredi 25/09/2013 – 17h00

L'Eglise catholique actuelle est encore traversée de débats liés à son attitude face aux conflits : l'aumônerie militaire est liée à une tradition de soutien aux combattants mais une partie de l'Eglise conteste cette présence.
Les premiers chrétiens, se référant au « Tu ne tueras point », refusaient de participer aux guerres et étaient hostiles au service militaire jusqu'à accepter le martyre.
Au moyen âge, l'Eglise a davantage essayé d'encadrer les guerres ( en précisant les conditions de la guerre juste et en restreignant les périodes «  légitimes » de guerre ») que tenté de s'y opposer.
Le pacifisme chrétien a ressurgi difficilement à la fin du XIXe siècle, se développant surtout après la Seconde Guerre mondiale.
Aujourd'hui encore deux morales s'affrontent au sein de l'Eglise à propos des guerres et de la violence «  permise »: l'une plus institutionnelle et l'autre davantage contestataire.
Ces deux tendances se sont notamment manifestées à propos des armes atomiques et des guerres récentes: Yougoslavie, Afghanistan, Irak, Libye….


Responsables

Nom & prénom

   

Fonction

José Gotovitch

   

Responsable académique

   

Anne Morelli

   

Coordinateur

   

Anne Morelli

   

Conférencier

   

Matière

Matière

Société, lettres et arts

Cours-conférence

L'Église catholique entre guerre et paix


Programme

Heure

   

Leçon

   

Conférenciers

17h00 - 19h00

   

La tradition militariste

   

Anne Morelli

     

Lieu

Site

Palais des Académies

Immeuble

 

Local

Salle à déterminer 3

Adresse

Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles


Galerie


Top