Le Collège Belgique / Journal des leçons passées / Toutes les leçons / Le médium photographique et la prédation du regard

 

Le médium photographique et la prédation du regard

Mercredi 25/10/2017 – 17h00

« On ne prend pas une photographie on la reçoit », à partir de cette position adoptée par Pierre de Fenoÿl (1945-1987) à contre sens de l’usage linguistique ordinaire, le cours-conférence aborde la question de la violence symbolique en-deçà des images elles-mêmes, c’est-à-dire dans la saisie des dispositifs de médiation qui les engendrent.

Tout d’abord que peut bien vouloir dire « recevoir une photographie » en lieu et place de « prendre une photographie » ? Il s’agit de reconsidérer sur le fond de la pensée esthétique la relation du sujet à l’objet et à partir de là de pouvoir prendre pied dans la question de la violence et de la dimension prédatrice de la prise de vue photographique.

Dans le contexte actuel de lutte farouche contre les clichés et les préjugés, il s’agit bien de s’engager dans une pensée du médium par-delà l’analyse des représentations et de prendre toute la mesure du passage entre l’esthésique (sensibilité humaine) et le technesthésique (sensibilité machinique), impliquant non seulement une éducation au technologique mais aussi au regard compris lui-même comme médium.


Responsables

Nom & prénom

   

Fonction

Jacques Vilet

   

Responsable académique

   

Kim Leroy

   

Coordinateur

   

Kim Leroy

   

Conférencier

   

Matière

Matière

Société, lettres et arts

Cours-conférence

Le médium photographique et la prédation du regard


Programme

Heure

   

Leçon

   

Conférenciers

17h00 - 19h00

   

Le médium photographique et la prédation du regard

   

Kim Leroy

     

Lieu

Site

Palais provincial de Namur

Immeuble

Palais provincial de Namur

Local

Salle du Conseil provincial

Adresse

Place Saint-Aubain 2, 5000 Namur

Top