Une politique culturelle démocratique peut-elle échapper au modèle de la consommation ?

Jeudi 07/05/2009 – 16h00

Les relations entre culture et démocratie ne sont pas forcément sereines. Dans le domaine artistique, il y a un large consensus sur la nécessité d'élargir les bases de la participation des publics. Toutes les enquêtes montrent en effet que seule une minorité de citoyens fréquentent les lieux culturels. Mais comment élargir l'audience? Comment toucher les classes sociales les plus démunies? Comment sensibiliser les jeunes aux cultures classiques? Faut-il sanctionner les institutions artistiques qui n'atteignent que des publics limités? Quels outils faut-il inventer dans nos villes désormais multiculturelles?

Les industries culturelles et de nombreux acteurs du monde artistique considèrent volontiers le public comme un ensemble de "consommateurs culturels", dont il faudrait accroître le nombre. Est-ce vraiment ainsi qu'il faut approcher la question? Le développement de la consommation culturelle ne risque-t-il pas de déboucher sur une mort de l'art et de la culture?

Quelles sont les alternatives? Comment évolue la relation entre la culture vivante et les médias? Comment la société de l'information va-t-elle influer sur la position et la fonction de la culture dans la société? Pourquoi l'art vivant est-il en train de continuer à disparaître de l'école, au contraire des bonnes intentions affichées notamment lors des États Généraux de la Culture il y a quatre ans?

À l'échelle internationale, de plus en plus d'institutions artistiques de pointe intègrent la question du public, de sa diversité et de son élargissement au cœur de leur travail, et même de leur programmation. Des artistes développent des oeuvres interactives qui intègrent la participation des spectateurs. On assiste un peu partout en Europe à l'éclosion de services éducatifs, à des initiatives visant à aller à la rencontre de publics fragilisés, à des tentatives d'intégrer le public dans l'acte de création artistique. Quelles sont les leçons que l'on peut tirer de ces expériences souvent récentes? Peut-on imaginer de multiplier ces expériences à grande échelle? Quelles perspectives pourrait-on dégager pour accomplir une étape nouvelle dans la relation entre culture et démocratie?


Responsables

Nom & prénom

   

Fonction

Pierre Bartholomée

   

Responsable académique

   

Bernard Foccroulle

   

Coordinateur

   

Bernard Foccroulle

   

Conférencier

   

Matière

Matière

Sciences

Cours-conférence

Une politique culturelle démocratique peut-elle échapper au modèle de la consommation ?


Programme

Heure

   

Leçon

   

Conférenciers

16h00 - 18h00

   

Une politique culturelle démocratique peut-elle échapper au modèle de la consommation ?

   

Bernard Foccroulle

     

Lieu

Site

Palais des Académies

Immeuble

Écuries royales

Local

Espace Roi Baudouin

Adresse

Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles


Documents postliminaires à la leçon

Résumé de la leçon


Galerie


Top