Les Publications / Toutes les publications / Jucquois Guy - Pourquoi les hommes parlent-ils ?

Guy Jucquois
Pourquoi les hommes parlent-ils ?

L'origine du langage humain

Textes du quatrième de couverture du mémoire

Depuis de nombreuses années, la question de l’origine du langage humain était considérée par les linguistes comme peu susceptible d’être traitée scientifiquement au point qu’il fut longtemps interdit de l’aborder dans les rencontres et les publications scientifiques relatives aux sciences du langage. La raison principale en était que l’apparition du langage au cours d’un long processus d’hominisation semblait ne pouvoir être traitée par les instruments d’investigation mis au point depuis plus d’un siècle grâce à la linguistique diachronique. Cet interdit de la part des linguistes n’avait cependant pas empêché d’autres spécialistes de s’interroger sur le même problème et de progresser à l’intérieur des limites de plusieurs disciplines qui, toutes, apportaient leur éclairage spécifique à une question délicate.
Durant les dernières années, le débat a été relancé aussi bien par les thèses défendues avec vigueur principalement par des linguistes américains et russes proposant la reconstruction d’un proto-mondial, langue commune initiale attribuée à Homo sapiens, que par la nécessité enfin reconnue d’une approche interdisciplinaire de la question. Il importe ainsi de prendre position dans un débat qui intéresse les spécialistes des sciences de l’homme et également le public cultivé. Le volume tente de faire le point en abordant la question de l’origine du langage humain à travers ce que peuvent nous en apprendre diverses approches allant de la paléontologie à l’anthropologie culturelle, en passant par la laryngologie, l’imagerie médicale, la génétique et d’autres disciplines. Il apparaît ainsi que seul un éclairage convergent provenant de nombreux champs de connaissance permettra de progresser dans la connaissance que nous pouvons avoir de l’émergence progressive au cours du long processus d’hominisation d’une capacité langagière radicalement différente de celle que l’on peut observer dans les autres espèces.

Guy Jucquois, correspondant de l’Académie royale de Belgique, est né à Malines (prov. du Brabant flamand) le 19 décembre 1936. Il a obtenu à l’Université catholique de Louvain la licence en philologie classique en 1962 et le doctorat en philologie et histoire orientales en 1965. Après avoir bénéficié d’un mandat du Fonds national de la Recherche scientifique, il a enseigné à partir de 1963 à l’Université catholique de Louvain, des matières relatives à plusieurs domaines de la philologie et de la linguistique, puis à l’épistémologie et à la méthodologie des sciences de l’homme et particulièrement à la méthode comparative. Ses premiers travaux ont porté sur la grammaire comparée des langues sémitiques, sur la grammaire comparée des langues indo-européennes, ainsi que sur diverses questions relatives aux sciences du langage. Ses travaux ultérieurs, depuis une vingtaine d’années, concernent davantage le fonctionnement du langage dans les sociétés humaines et les implications langagières de l’élaboration des sciences de l’homme.

Photographie : Jérôme Bosch, Le jardin des délices, détail du panneau central, 1485, Madrid, Musée national du Prado. Droits réservés © Musée national du Prado, Madrid.


Édition

Lieu

Bruxelles

   

Tome

XXVI

   

Editeur

Académie royale de Belgique

   

Fascicule

   

Année

2001

   

Numéro

2005

   

Numéro d'édition

2005

   

Nombre de pages

201

   

Collection

Mémoires de la Classe des Lettres

   

ISBN

2-8031-0179-3

   

Format

in 8°

   

Prix

22,31  €

   

Série

3

   

No fiche

2743

   

Documents

Guy Jucquois, Pourquoi les hommes parlent-ils ? L'origine du langage humain

Top