Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Filtres
Effacer les
Filtres
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
L'Académie royale    Les Partenaires et Mécènes    Relations extérieures    UAI

UAI

L'Union Académique Internationale (UAI) a été fondée en 1919, à l'Institut de France, pour promouvoir la collaboration internationale des Académies, dans le domaine des sciences humaines. Henri Pirenne fut son premier Président. Depuis sa création, l’UAI a son siège au Palais des Académies, à Bruxelles. La langue officielle reste le français, mais l’anglais est aussi largement utilisé.

Avec plus de quatre-vingt institutions affiliées, l'UAI accueille aujourd'hui, venus de tous les continents, les représentants de plus de soixante nations et États : Afrique du Sud, Albanie, Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Canada, Chili, Chine, Cité du Vatican, Corée, Costa Rica, Croatie, Danemark, Égypte, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, France, Géorgie, Ghana, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Inde, Iran, Irlande, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Luxembourg, Macédoine (Arym), Madagascar, Maroc, Mexique, Moldavie, Monténégro, Norvège, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, République tchèque, Tunisie, Turquie, Ukraine, Uruguay, Vietnam. Elle compte également, comme membres associés, l’Académie internationale d’Histoire des Sciences et l’Académie africaine des Langues.

Dans ses entreprises comme dans son extension géographique, l'UAI répond au vœu de ses fondateurs : que ce soit en philologie ou en histoire, en sciences humaines ou en sciences sociales de façon large, ses projets concernent, l'Europe, l'Amérique, l'Afrique, l'Asie, du Proche à l'Extrême Orient, et toute la région du Pacifique.

Les corpus, éditions critiques et dictionnaires, publiés sous la direction ou l'égide de l'UAI, mettent à la disposition du monde savant des outils précieux dans l'étude des langues, des littératures, de l'histoire des civilisations, de la pensée et des arts. Il suffit de citer des entreprises en cours pour illustrer l'universalité géographique et thématique de l'UAI: Corpus Vasorum Antiquorum, Dictionnaire du Latin médiéval, Corpus Philosophorum Medii Aevi, Monumenta Musicae Byzantinae, Dictionnaires sumérien et assyrien, Corpus Vitrearum, Dictionnaire Pali, Fontes Historiae Africanae, Œuvres complètes de Voltaire, Atlas Linguistique de la Chine et du Pacifique, Corpus Iuris Islamici, Sources narratives pour l'Histoire du Rio de la Plata et du Chili, Moravia Magna, Encyclopaedia Iranica, Corpus Fontium Manichaeorum, Chine et Monde Méditerranéen,…

En 1949, l'UAI a participé à la création du Conseil international de la Philosophie et des Sciences humaines (CIPSH), organe de l'UNESCO qui, depuis, accorde annuellement des subsides aux entreprises de l'UAI. Elle est membre également, depuis 2002, du Conseil international des Sciences sociales (CISS), autre organe proche de l’UNESCO. En 1964, l'UAI a reçu le Prix Érasme, pour avoir réussi à établir une collaboration internationale dans des projets trop vastes pour une quelconque Académie individuelle.

| Site Internet : http://www.uai-iua.org

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL:

Depuis sa fondation, l’Union Académique Internationale a son siège au Palais des Académies, à Bruxelles. L’Académie royale de Belgique est en charge du secrétariat de l'Union. Le Secrétaire perpétuel de l'Académie royale de Belgique est de facto le Secrétaire général de l’UAI.