Catalogue

ATTENTION : Ce chapitre n'est plus mis à jour. Passez directement sur :




Cette nouvelle plateforme a pour ambition de mettre en évidence le patrimoine de notre institution au sens large. La bibliothèque, les archives, le patrimoine artistique, les autographes et les cartes postales sont ainsi regroupés sous le terme générique des « trésors de l’Académie ». Cette version s’enrichira régulièrement et plusieurs nouveautés feront leur apparition dans les prochains mois.

Présentation de la bibliothèque
Caractéristiques
Ressources électroniques
Prêts Interbibliothèques

Accédez directement au catalogue :




Contact
Olivier Convens, Olivia Da Costa Maya

Présentation de la bibliothèque


Depuis son origine en 1772, l'Académie s’est constituée une collection d’ouvrages. En sa séance du 15 mai 1846, elle décide de se doter d’une bibliothèque particulière. La plupart des collections qu'elle détenait étaient incomplètes et dépareillées par suite des divers déplacements et des mauvaises conditions de conservation qu'avait connus le dépôt de livres..

Installée alors dans le Palais des Académies, la Bibliothèque commence réellement à se développer. Grâce à l'intensification des échanges que l'Académie entretient avec des institutions scientifiques belges et étrangères et à une série de dons importants - parmi lesquels ceux des bibliothèques du baron de Stassart (littérature, histoire, sciences morales et politiques), d'Édouard Ducpétiaux (sciences sociales), d'Alphonse De Witte et de Victor Tourneur (numismatique), de René Draguet (orientalisme chrétien), les collections vont s'accroître.

Depuis 1993, la Bibliothèque est installée dans les anciennes Écuries royales. Les ouvrages y occupent quinze kilomètres de rayonnages dans des compactus répartis sur trois niveaux.

Le mode d'enrichissement de la Bibliothèque de l'Académie est aujourd'hui le même qu'hier : très peu d'achats, mais bien des échanges avec environ 600 institutions belges et étrangères auxquelles l'Académie envoie ses propres publications - bulletins et mémoires -, ainsi que des dons que les académiciens font de leurs travaux et des ouvrages offerts par des personnalités extérieures à l'Académie.

Une nouvelle salle de lecture, l’Espace de Duve, a été inaugurée en septembre 2009. Les publications de l’Académie royale de Belgique depuis sa fondation (mémoires, bulletins, annuaires) y sont consultables en libre accès, de même que celles de la Commission royale d’histoire et celles des autres académies belges tant francophones que néerlandophones : Académie royale de Médecine de Belgique, Académie royale de Langue et Littérature françaises de Belgique, Académie royale des Sciences d'Outre-Mer / Koninklijke Academie voor Overzeese Wetenschappen, Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België, Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal- en Letterkunde, Koninklijke Vlaamse Academie van België voor Wetenschappen en Kunsten. Dans le cadre de l'installation de cette nouvelle salle, l'Académie a bénéficié du don d'une collection complète reliée des publications de l’Académie émanant de l'imprimeur Hayez, imprimeur officiel de l'Académie de 1820 à 1938.


Caractéristiques

La Bibliothèque de l'Académie est tout à fait spécifique : elle est constituée d'un matériel livresque d'origine strictement universitaire et/ou académique, belge ou étrangère. Ce matériel, essentiellement des périodiques, est le fruit d'une érudition scientifique ou artistique ou encore culturelle - au sens large - de très haut niveau. Il est produit à plus de 75 % en langues étrangères.

La plupart des périodiques allemands, italiens ou scandinaves et a fortiori ceux en provenance des pays de l'Est et de l'Asie, qui y sont conservés, ne figure bien souvent pas dans les collections des autres établissements scientifiques de Belgique; c'est le cas également de très nombreux résumés de thèses et d'actes de colloques. Si les ouvrages consacrés aux sciences exactes et naturelles sont manifestement majoritaires, il ne faudrait cependant pas sous-estimer la présence de titres relatifs à la littérature et à la linguistique, à l'archéologie et à l'histoire, à la philosophie et aux beaux-arts, émanant d'académies, d'instituts et d'universités de pratiquement tous les pays européens.

La bibliothèque de l’Académie royale de Belgique est une bibliothèque scientifique, riche :
– de toutes les publications de l’Académie depuis sa fondation (1772) et de celles des autres académies belges et étrangères;
– de milliers de périodiques scientifiques belges et étrangers, depuis le début du XIXe siècle ;
– de plus de 100 000 monographies et tirés-à-part offerts par les académiciens, couvrant tous les domaines de la science depuis le XIXe siècle ;
– de fonds spécialisés :

a) la bibliothèque du baron de Stassart

Le baron de Stassart (1780-1854) futun homme politique, un homme de lettres et un franc-maçon). La bibliothèque contient plus de 12 500 ouvrages d’histoire, littérature, sciences morales et politiques.

Inventaire

b) le fonds Édouard Ducpetiaux

Édouard Ducpetiaux (1804-1868) fut inspecteur général des prisons et des établissements de bienfaisance de 1830 à 1861).
Le fonds contient plus de 5600 ouvrages et extraits se rapportant à l’économie politique, au droit pénal et aux prisons, aux établissements de bienfaisance, à l’éducation et à l’instruction, l’hygiène, la statistique au XIXe siècle.

Inventaire

c) le fonds Homès-Van Schoor

Il contient 2 000 volumes de botanique.

Inventaire

d) le fonds d’ouvrages de Médecine à la bibliothèque de l’Académie royale de Belgique

En 2011, la Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België a donné sa bibliothèque à l’Académie royale de Belgique. Celle-ci se compose pour une part d’ouvrages rassemblés par le bibliothécaire de la Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België en vue de la création d’un fonds d’histoire de la médecine, projet abandonné depuis. D’autre part, s’y trouve une partie des ouvrages de la bibliothèque de l’Académie royale de Médecine de Belgique qui avaient été déposés à la Bibliothèque royale Albert Ier et qui ont été ramenés à la bibliothèque de la Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België.

Ce fonds Médecine contient des ouvrages, monographies et périodiques, du 19e siècle à nos jours, en français, anglais, allemand, néerlandais, italien, espagnol,… et concernent plus particulièrement la médecine mais aussi la science (biologie, météorologie, astronomie…) et la recherche scientifique au sens le plus large.

Ce fonds comporte également une large collection de thèses et de mémoires de différentes universités (Belgique, Suède, Norvège, Pays-Bas,…), ainsi qu’un très grand nombre de tirés-à-part de différentes institutions, reliés en volumes, tels les « Travaux de l'Institut de thérapeutique de l’Université Libre de Bruxelles » ; les « Travaux effectués à l'Institut Pasteur et à l'Institut Alfred-Fournier » ; les « Collected papers from The Walter and Eliza Hall Institute of Research in Pathology and Medicine » ; les « Travaux de la clinique des maladies cutanées et syphilitiques de Lucien Marie Pautrier » ; les « Travaux scientifiques de l’Institut de médecine tropicale Prince Léopold », et bien d’autres. Pour chaque extrait, une notice bibliographique a été créée dans le catalogue électronique de la bibliothèque de l’Académie.

Le catalogue informatisé compte plus de 7000 notices de monographies, quelques 900 notices de périodiques et 500 notices de tirés-à-part. ;

Inventaire tirés-à-part

Inventaire périodiques

e) le fonds Houziaux

Il compte 800 volumes d’astronomie et d’astrophysique.

Inventaire

f) le fonds Jean-Marie Duvosquel

Il comprend 130 volumes d’histoire générale, d’histoire urbaine, d’histoire de Belgique, et de publications du Crédit communal.

Inventaire

g) le fonds Jean-Robert Kupper

Il recèle 500 volumes d’assyriologie.

h) le fonds Joseph-Eugène et Carmélia Opsomer

Il est riche de 1200 ouvrages de botanique et d’agronomie, d’histoire des sciences et des techniques, d’histoire de Belgique et d’histoire du livre et des manuscrits.

La Bibliothèque d’histoire locale et d’histoire économique et sociale de Dexia/Belfius

Depuis le mois de décembre 2010, l’Académie royale de Belgique héberge la prestigieuse Bibliothèque d’histoire locale de Dexia, ancienne Bibliothèque du Crédit communal de Belgique. Fondée en 1955, cette Bibliothèque s’est enrichie par une politique d’achats et, surtout, d’échanges avec les cercles et les sociétés d’histoire et d’archéologie locale des quatre coins du Royaume. Véritable mine d’or sur l’histoire nationale, régionale et locale, elle l’est également pour les domaines de la généalogie, de l’architecture, de l’art et de l’archéologie. Toutes les publications du Crédit communal et de Dexia, ainsi que les catalogues des expositions s’étant tenues à la galerie du Passage 44, sont également conservés dans cette bibliothèque. Au total, ce ne sont pas moins de 45 000 ouvrages qui ont pris place dans les rayons de la Bibliothèque de l’Académie.

En 2013, 2000 ouvrages d’histoire économique et sociale ainsi que des atlas et des ouvrages de référence sont venus compléter ces collections.

À cela s’ajoute le fonds de cartes postales anciennes (77 000 cartes) et de cartes porcelaine (plus de 5 000 pièces) qui constitue un témoignage unique de l'histoire locale de notre pays.

La bibliothèque s’enorgueillit également de posséder une grande collection de plans Popp, plans cadastraux des communes des provinces du Hainaut, du Brabant, de Liège et des deux Flandres élaborés par Philippe-Christian Popp à la fin du XIXe siècle. Ces plans sont accompagnés d’une matrice cadastrale reprenant et situant par un système de code les propriétés et leur nature, ainsi que les noms et professions des propriétaires.

Le dépôt par la Société royale belge de Géographie d’une vaste collection de cartes topographiques du XIXe siècle (cartes Vandermaelen, cartes du Dépôt de la Guerre), auxquelles s’ajoutera prochainement une série de cartes anciennes.


Ressources électroniques

Catalogue électronique

L'informatisation des fichiers de la bibliothèque est en cours. On trouve en particulier dans le catalogue électronique :
– les publications de l’Académie, tant les mémoires que les bulletins (la totalité des communications et lectures des bulletins de l'Académie a été inventoriée) ;
– les périodiques vivants, ainsi que tous les périodiques français, néerlandais et suisses ;
– les ouvrages offerts en hommage à l’Académie depuis sa fondation (plus de 60 000 volumes) ;
– les monographies reçues depuis 2000 ;
– les ouvrages des fonds Stassart, Ducpetiaux, Homès-Van Schoor, Houziaux, Jean-Marie Duvosquel, Jean-Robert Kupper et Médecine ;
– les monographies, les périodiques et les articles de ces périodiques de la Bibliothèque d’histoire locale Belfius ;
– les cartes et périodiques déposés par la Société royale belge de Géographie.

Le catalogue électronique en constitution est consultable en ligne : vers le catalogue.

Vous pouvez nous contacter pour tout renseignement complémentaire.

La Bibliothèque participe désormais à Antilope, catalogue des périodiques conservés en Belgique à la Bibliothèque Royale, dans les bibliothèques universitaires et quelques grandes institutions internationales, soit près de 200 dépôts. Depuis 2014, les monographies cataloguées dans le logiciel Pallas sont reprises dans le catalogue Unicat, le catalogue collectif de bibliothèques belges qui recense actuellement plus de 14 millions de notices issues des bibliothèques universitaires belges, de la Bibliothèque royale ou d’une institution patrimoniale ; Unicat est mis à jour chaque semaine.


Prêt Interbibliothèques

La Bibliothèque a également intégré le Prêt Interbibliothèques. Lorsqu'un livre (un périodique ou une thèse) n'est pas conservé la bibliothèque de l’Académie royale de Belgique, le service du Prêt Interbibliothèques transmet une demande de prêt ou de fourniture de copie à une bibliothèque de recours.
Ce service assure également la fourniture de documents (livres et copies) à d'autres institutions belges et étrangères.

Règlement et conditions


Fichiers

Le catalogue de la Bibliothèque de M. le baron de Stassart (Bruxelles : Hayez, 1863),  les inventaires des fonds Ducpetiaux, Homès-Van Schoor, Houziaux et Jean-Marie Duvosquel, les inventaires encore en cours de réalisation du fonds Médecine, ainsi qu’un fichier PDF reprenant la liste des monographies reçues de mars 2000 à août 2008, sont accessibles sur ce site. Ces fichiers sont téléchargeables (voir ci-dessous "Documents à télécharger").




Documents à télécharger

Les monographies 2000-2008

Catalogue de la bibliothèque du baron de Stassart

Document de présentation de la Bibliothèque et des Archives

Fonds Homès-Van Schoor

Fonds Houziaux-juin 2013

Fonds Jean-Marie Duvosquel

Fonds Médecine - Tirés-à-part

Fonds Médecine - Périodiques

Fonds Médecine - Monographies

Fonds Ducpetiaux - inventaire définitif

Fonds Joseph-Eugène et Carmélia Opsomer

Zoom

 

Zoom

 

Top