Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Les Publications    Les Revues électroniques    La Thérésienne

La Thérésienne

En 1769, fut fondée à Bruxelles une Société littéraire sous les auspices du comte de Cobenzl, Ministre plénipotentiaire de l'impératrice Marie-Thérèse auprès du prince Charles de Lorraine, lieutenant-gouverneur et capitaine général des Pays-Bas. Trois ans plus tard, la Société littéraire reçut de Marie-Thérèse, par lettres patentes datées du 16 décembre 1772, le titre d'Académie impériale et royale des Sciences et Belles-Lettres de Bruxelles. En 1794, la conquête de la Belgique par la France suspendit l'activité de la compagnie vingt-deux années durant. Le roi Guillaume Ier des Pays-Bas la rétablit sous le titre d'Académie royale des Sciences et Belles-Lettres en 1816. Le 1er décembre 1845, l'Académie fut réorganisée par le roi Léopold Ier qui sépara nettement la Classe des Sciences et celle des Lettres et ajouta la Classe des Beaux-Arts. Depuis lors, l'Académie porte le titre d'Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Une quatrième Classe Technologie et Société a été créée en 2008.



De 1769 à 1788, les comptes rendus des séances de l'Académie ont paru dans les Mémoires de l'Académie impériale et royale des sciences et belles-lettres de Bruxelles. En 1832, la compagnie créa pour rendre compte de ses travaux des Bulletins. De 1832 à 1834, leur contenu était aussi publié dans les Nouveaux mémoires de l'Académie royale des sciences et belles-lettres de Bruxelles, sous le titre Bulletin des séances. Devenu Bulletin de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique en 1832, la revue fut scindée en 1899 entre un Bulletin de la Classe des lettres et des sciences morales et politiques et de la Classe des beaux-arts et un Bulletin de la Classe des sciences. Un Bulletin séparé pour la Classe des arts fut créé en 1919. En 2017, la classe des lettres et des sciences morales et politiques a pris la décision de transformer sa revue en lui donnant l'aspect d'un média numérique en accès ouvert.



La Thérésienne. Revue de l'Académie royale de Belgique se compose de deux livraisons par an : un numéro de varia, alimenté principalement par les lectures des membres, comme c'était le cas pour le Bulletin de la Classe et un numéro thématique encadré par le comité de direction et animé, le cas échéant par un coordinateur scientifique (guest editor) ; ce second numéro pourra également être constitué par les actes d'un colloque de l'Académie et de son Collège Belgique. Les articles composant le numéro de varia sont mis en ligne dès qu'ils sont disponibles.



Accéder à La Thérésienne