Message
Fermer
Mot de passe oubliéCréer un compte
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférencier
Matières
Matière
Sciences biologiques et médicales
Cours-conférence
Attention, ce cours-conférence est annulé Le foie et les hépatites
Lieu
Site
Palais des Académies à Bruxelles
Local
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Journal des leçons passées    Attention, ce cours-conférence est annulé Le foie et les hépatites
Mardi
29  09
18:00
Inscriptions
clôturées
Mardi 29 septembre 2015 à 18 heures
Palais des Académies à Bruxelles – Écuries royales –
Attention, ce cours-conférence est annulé Le foie et les hépatites
Le foie est la glande la plus volumineuse du corps; il pèse en moyenne chez l'adulte 1500 grammes. La discipline médicale qui lui est rattachée se nomme l'hépatologie.

Du point de vue anatomique, le foie est composé de deux lobes principaux et est séparé en 8 segments .L'apport sanguin est réalisé par l'artère hépatique propre, amenant le sang oxygéné, et par la veine porte ramenant le sang du tube digestif riche en nutriments en période post-prandiale. Le sang de ces deux vaisseaux se mélange dans les sinusoïdes hépatiques qui cheminent, au niveau des lobules hépatiques, entre les travées d'hépatocytes pour se réunir dans des veines centrolobulaires. Le retour veineux du foie s'effectue par les veines sus-hépatiques qui se jettent dans la veine cave inférieure, elle-même se jetant dans l’oreillette droite du cœur.

Du point de vue physiologique, le foie joue un rôle central dans le métabolisme des trois nutriments de base: glucides, protéines et lipides ainsi que de la plupart des vitamines et oligoéléments. Il a aussi une fonction d'épuration en détruisant certaines toxines et éliminant certains médicaments et un rôle de stockage notamment du fer, du cuivre et du glycogène. Il sécrète aussi la bile, qui va être déversée dans l'appareil digestif et permettre l’absorption de nos nutriments.
De très nombreuses pathologies ( virus hépatotropes : A, B, C, D, E , excès d’alcool, syndrome métabolique associé au surpoids/obésité , médicament , surcharge en fer ou en cuivre, hypoxie) peuvent toucher le foie, entraînant possiblement une inflammation (hépatite), une nécrose , une fibrose voire une cirrhose. L’activation des cellules étoilées du foie (cellules d’Ito) est l’élément clé du processus de fibrose au niveau sinusoïdal ou portal, pouvant mener, dans un tiers des cas, en 20 à 30 à la cirrhose . Cette modification anatomique de l'architecture du foie a comme première conséquence de perturber la circulation du sang venant de la veine porte et de l'artère hépatique, ce qui mène à l'hypertension portale. Celle-ci, couplée à une insuffisance hépatique progressive va mener, potentiellement, à des complications que sont la rupture de varices dans le tube digestif, une ascite et une infection du liquide d’ascite, une encéphalopathie hépatique, un syndrome hépato-rénal, hépato-pulmonaire, une infection systémique. Une dernière complication de la cirrhose est le cancer primitif du foie, appelé hépatocarcinome. Fort heureusement une des caractéristiques du foie étant sa possibilité de régénération, l’hépatite peut être aiguë et évoluer rapidement vers la guérison sans séquelles. Lorsque le processus immunologique de l’individu visant à se débarrasser de l’agent causal est excessif, le processus de nécrose peut rapidement devenir sub-massif ou massif avec nécrose complète du foie (hépatite fulminante) menant au décès en l’absence de transplantation du foie.
Programme
18:00
20:00
Attention, ce cours-conférence est annulé Le foie et les hépatites
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor