Message
Fermer
Mot de passe oubliéCréer un compte
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférencier
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
La Renaissance et ses découvertes : aux origines de l’identité européenne
Lieu
Site
Palais des Académies à Bruxelles
Local
Salle Jules Bordet
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Journal des leçons passées    Le face à face des Grandes Découvertes et de la culture antique: un enjeu constitutif de l’identité européenne
Jeudi
14  10
17:00
Jeudi 14 octobre 2010 à 17 heures
Palais des Académies à Bruxelles – Écuries royales – Salle Jules Bordet
Le face à face des Grandes Découvertes et de la culture antique: un enjeu constitutif de l’identité européenne
La société occidentale vit actuellement des mutations en profondeur dans de nombreux domaines. Il est intéressant de se pencher sur diverses périodes du passé pour constater que nos ancêtres ont, eux aussi, été confrontés à des défis et à des mues spectaculaires. Certains hommes l’ont compris et ont exploité les nouvelles possibilités offertes. D’autres au contraire se sont réfugiés dans le refus du changement.

La période de la Renaissance et des débuts de la Réforme a connu des bouleversements profonds, dans l’espace connu avec les grandes découvertes, dans les techniques de communication avec l’invention de l’imprimerie, dans l’approche philologique des textes anciens avec les débats autour du texte de la Bible, avec le retour aux sources de l’Antiquité.

Le but de ce cours est d’explorer chacun de ces quatre thèmes au cours de quatre séances ; en 2009, deux leçons ont été consacrées respectivement à la "redécouverte" de l’Antiquité et au livre imprimé. Deux autres questions seront envisagées en 2010 : les Grandes Découvertes et l’approche du texte de la Bible. Les Découvertes replacées dans le contexte d’une société qui nourrissait son imaginaire de certitudes puisées dans l’Antiquité, apportent des données nouvelles concernant le monde qu’il faut intégrer dans la conscience commune. Par ailleurs, la Renaissance a entraîné une nouvelle approche du texte biblique, instaurant une priorité à la philologie par rapport à une conception scolastique de la théologie. Elle est ainsi à la naissance de la philologie critique.

Accès gratuit et sans inscription préalable
Programme
17:00
19:00
Le face à face des Grandes Découvertes et de la culture antique: un enjeu constitutif de l’identité européenne
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor