Message
Fermer
Mot de passe oubliéCréer un compte
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférenciers
Matières
Matière
Sciences biologiques et médicales
Cours-conférence
La portée de l’intervention de tiers dans plusieurs applications de la relation établie entre le patient et le professionnel de soins de santé
Lieu
Site
Palais des Académies à Bruxelles
Local
Espace Roi Baudouin
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Journal des leçons passées    Le prélèvement et la transplantation d’organes
Mercredi
07  12
17:00
Mercredi 7 décembre 2011 à 17 heures
Palais des Académies à Bruxelles – Écuries royales – Espace Roi Baudouin
Le prélèvement et la transplantation d’organes
Le cours-conférence se situe dans la prolongation de la thématique examinée l’année dernière, portant sur l’autonomie du patient confronté aux balises légales : qu’en est-il, à présent, de l’intervention de tiers dans la relation de soins de santé lorsque cette relation connaît certaines difficultés ou lorsque l’autonomie du patient n’est pas effective ?

Le patient ou le citoyen ne perçoit pas toujours bien la portée que peut avoir l’intervention de tiers dans la relation qu’il a (ou qu’il est susceptible d’avoir) avec un professionnel de soins, particulièrement un médecin.

Trois situations méritent un examen attentif, en raison des implications importantes qu’elles peuvent avoir pour le patient et des évolutions qu’elles connaissent actuellement, tant au niveau de la règlementation belge ou européenne, que de la pratique. La première a trait aux difficultés relationnelles ; les deux autres concernent des hypothèses où l’autonomie du patient n’est pas effective.

La première leçon est ainsi consacrée à l’intervention du médiateur lorsqu’une plainte est déposée par le patient ou un proche à l’égard d’un professionnel de soins de santé.

La seconde a trait à la portée de l’intervention de tiers dans le cadre du prélèvement d’organes ou de matériel corporel humain (à des finalités de transplantation ou à des fins de recherche) : le donneur vivant (mineur ; personne malade mentale) ou le donneur décédé.

La troisième leçon concerne la recherche clinique et l’intervention de tiers en faveur de la protection des personnes vulnérables, en particulier des enfants.

Bien qu’ils aient trait aux droits fondamentaux de l’être humain, les contours et les implications des balises normatives ne sont pas toujours bien compris. Les dispositions existantes sont commentées au regard de la pratique, dans un esprit critique et constructif et dans une perspective d’avenir.

Accréditation INAMI (2 crédit points).

Les leçons du Collège Belgique sont accessibles à tous, gratuitement et sans inscription préalable.
Programme
17:00
19:00
Le prélèvement et la transplantation d’organes
Intervenants
Photos
Photo Philippe Molitor