Message
Fermer
Mot de passe oubliéCréer un compte
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférencier
Matières
Matière
Sciences et technologies
Cours-conférence
Ozone atmosphérique : historique d'une recherche passionnante et perspectives futures
Lieu
Site
Palais des Académies
Local
Écuries royales
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Journal des leçons passées    Ozone atmosphérique : historique d'une recherche passionnante et perspectives futures
Jeudi
08  05
17:00
Inscriptions
clôturées
Jeudi 8 mai 2014 à 17 heures
Palais des Académies – Écuries royales
Ozone atmosphérique : historique d'une recherche passionnante et perspectives futures
L'ozone fut découvert en 1840 par le chimiste allemand Christian Schoenbein qui détecta une odeur particulière pendant une expérience d'électrolyse de l'eau dans son laboratoire de l'Université de Bâle. Il fallut plusieures années pour comprendre ce phénomène et identifier la molécule responsable : l'ozone, constitué de trois atomes d'oxygène.
L'ozone devint rapidement le gaz « à la mode » et l'objet de nombreuses recherches qui produirent une abondante littérature scientifique et conduirent à des applications médicales originales.

La présence de l'ozone dans l'atmosphère ne fut découverte qu'en 1858 par le chimiste Auguste Houzeau à Rouen. Les mesures systématiques et les travaux de laboratoire conduisirent progressivement à une compréhension du rôle important de ce gaz dans notre environnement terrestre.

Dans les années 60 et 70, le problème de l'ozone devint celui de l'environnement à l'échelle planétaire : des craintes furent émises quant à la destruction possible de la couche d'ozone par l'activité humaine.

En 1984, Joe Farman, chercheur à Cambridge (UK), annonca qu'il avait observé un veritable trou dans la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique.
Nous montrerons comment le coupable fut identifié : les chlorofluorcarbures, composés chimiques très stables produits par l'industrie pour des usages domestiques et industriels.
Des mesures furent rapidement prises dans le cadre du Protocole de Montréal (1987) et la couche d'ozone fut sauvée d'une destruction probable.

L'histoire de l'ozone constitue une véritable leçon, et nous indiquerons comment elle pourrait être utile pour traiter d'autres problèmes qui touchent l'environnement terrestre à l'échelle globale et en particulier le problème du changement climatique.
Programme
17:00
19:00
Ozone atmosphérique : historique d'une recherche passionnante et perspectives futures
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor