Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Conférencier
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
Accéder au symbolique : le devenir des religions en démocratie
Lieu
Site
Bruxelles
Local
Salle à déterminer
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Leçons    Accéder au symbolique : le devenir des religions en démocratie
Jeudi
04  10
17:00
Inscription à la leçon "Accéder au symbolique : le devenir des religions en démocratie"
Jeudi 04/10/2018

Nous vous remercions de confirmer votre inscription en complétant le formulaire ci-dessous.

Titre
Prénom
Nom
Adresse e-mail
Adresse / Rue
Adresse / Code postal
Adresse / Localité
Adresse / Pays
Téléphone
Nombre de participants
Confirmer
Mon inscription
Fermer
Inscription
Jeudi 4 octobre 2018 à 17 heures
Bruxelles – Palais des Académies – Salle à déterminer
Accéder au symbolique : le devenir des religions en démocratie
Les religions se construisent sur un ordre où le fiduciaire est structurant et s'appuie sur un fort dispositif dogmatique et transcendantal. Sauf exception, elles tentent de s'inscrire dans la Cité où œuvre la Raison publique. Or celle-ci est normative, dialogique et procédurale, mais aussi intersubjective. Ainsi instaure-t-elle, au gré de ses débats, ses propres fondamentaux éthiques qui sont le fruit d’une pratique immanente de la discussion.
La rencontre de ces deux entités (religions et Raison publique) n'est pourtant jamais simple. Elle se fait via des tensions, des moments de crise où reviennent parfois les sectarismes et les identitarismes. En ce sens, on peut faire l'hypothèse que le passage du théologique à l'idéologique n'est jamais achevé, dans la constitution du projet démocratique. Mais comment faire en sorte que s’installe, en matière de  « religion », une dimension critique et réflexive, et également citoyenne ?
Dans cette leçon, nous voudrions expliquer, de façon documentée et argumentée, pourquoi il nous semble que les religions doivent faire effort pour travailler leur constitution dogmatique et accéder radicalement au symbolique, tout en assumant la part métaphorico-mythologique de leurs discours. Face aux acquis des sciences, notamment humaines, elles devraient alors trouver des voies nouvelles d'une meilleure inscription sociétale, en sorte de se renouveler et de se limiter dans leurs prétentions, pour rester en consonance avec les exigences d’émancipation et d'autonomie du sujet.
Il ne s’agit pas ici de dénier la portée des réalisations historiques des religions, ni l’exigence de respect des libertés fondamentales du croire. Mais il s'agit d'interroger la capacité certes d'un dialogue interreligieux, mais aussi d'une meilleure articulation aux exigences propres de/à la sphère publique. On appuiera notre réflexion sur des cas concrets, comme ceux du sacrifice animal, de la circoncision ou encore de l'égalité réelle femmes/hommes.
Programme
17:00
19:00
Accéder au symbolique : le devenir des religions en démocratie
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor