Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférencier
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
L’économie de marché est-elle juste ?
Lieu
Site
Charleroi
Immeuble
Palais des Beaux-Arts
Local
Palais des Beaux-Arts
Adresse
Place du Manège, 1, 6000 Charleroi
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Leçons    L’économie de marché est-elle juste ?
Jeu
11  05
17:00
Inscriptions
clôturées
Jeudi 11 mai 2017 à 17 heures
Charleroi – Palais des Beaux-Arts
L’économie de marché est-elle juste ?
On peut penser que, pour fonctionner efficacement, pour se développer, voire pour s’assurer d’une pérennité de long terme, l’économie de marché réclame des « vertus » et que, par ailleurs, elle en produit elle-même, ceci relevant toutefois plus de la conviction que de la démonstration.

À la réflexion, sa caractéristique principale est peut-être l’« immédiateté » de la résolution de l’échange qu’elle permet, comparativement à d’autres systèmes. Cette instantanéité, combinée avec sa réussite la plus évidente, celle de la satisfaction des besoins du consommateur, entraîne paradoxalement plusieurs fragilités, qui pourraient, à la limite, questionner son existence à long terme par manque de légitimité : expressions violentes de ceux qui s’en sentent exclus, développement de la consommation « identitaire » ou encore individualisme exacerbé. Toutes choses qui rendent très difficiles des mobilisations collectives pour des objectifs de long terme, alors même que les principaux défis auxquels elle est aujourd’hui confrontée - et qui peuvent « en miner les bases institutionnelles » (Schumpeter) - sont précisément « collectifs » et « de long terme ».

Dès lors, la logique plaide pour l’instauration de pratiques de « modération » afin de lui conserver une légitimité. Historiquement, ce constat n’est pas une vraie nouveauté et les initiatives prises en ce sens ont d’abord relevé du politique. Or la prégnance du politique en ces matières est aujourd’hui affaiblie. C’est donc aux responsables d’entreprises à prendre en partie le relais, celles-ci pouvant d’ailleurs être considérées comme des entités « politiques », puisque détentrices d’un pouvoir et donc d’une responsabilité (Berle).


Programme
17:00
19:00
L’économie de marché est-elle juste ?
Intervenant
Photos