Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférenciers
Matières
Matière
Sciences et technologies
Cours-conférence
Les biominéraux microbiens :des gisements terrestres à l’exobiologie
Lieu
Site
Bruxelles
Local
Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Leçons    Les biominéraux microbiens : des gisements terrestres à l’exobiologie
Jeu
10  11
17:00
Inscriptions
clôturées
Jeudi 10 novembre 2016 à 17 heures
Bruxelles
Les biominéraux microbiens : des gisements terrestres à l’exobiologie
En raison de la toxicité des métaux lorsque ceux-ci sont en trop grande concentration dans
l'environnement, le monde cellulaire a développé toute une série de mécanismes de résistance
qui commencent à être bien connus chez les bactéries. Certains de ces mécanismes produisent
des minéraux pouvant alors être qualifiés de biominéraux. De nombreux biominéraux ont ainsi été
identifiés dans le monde bactérien. Cela va de la calcite aux oxydes de fer et de manganèse en
passant par le phosphate de plomb et d'uranium. L'intérêt de bien connaître les processus de
biominéralisation microbienne réside dans le fait qu'ils peuvent servir de biosignature. En effet, les
biominéraux peuvent être préservés au cours des temps géologiques alors que les cellules à base
de carbone se décomposent beaucoup plus rapidement.

La bonne connaissance de la structure de ces biominéraux nous offre un outil précieux qui pourrait être utilisé dans le cadre de la recherche de la vie sur d'autres planètes. Sur terre, l’activité des microorganismes a conduit depuis 3,7 milliards d’années à la formation de gisements minéraux encore exploités. De nombreux exemples sont connus comme les fameux dépôts rubanés de fer (« BIF ») précambriens, les stromatolithes précambriens exploités par les cimentiers en Afrique, les « marbres rouges » mésozoïques européens dont la teinte liée à des ferro-bactéries sont utilisés depuis des siècles par les architectes, les gisements d’or d’Afrique du Sud plus riches grâce à la médiation bactérienne, certains gisements de plomb, de zinc, de nickel, etc. Tous les indices biologiques laissés dans ces bio-gisements suite aux interactions de microbes et minéraux seront parmi les premiers qui nous révèleront des traces de vie sur d’autres planètes.
Programme
17:00
19:00
Les biominéraux microbiens : des gisements terrestres à l’exobiologie
Intervenants
Photos
Photo Philippe Molitor