Message
Fermer
Mot de passe oubliéCréer un compte
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférencier
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
La mort comme oeuvre d'art, ou la transcendance du sublime
Lieu
Site
Palais des Académies à Bruxelles
Local
Salle à déterminer
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Leçons    L'art de mourir, dernier sacrement du dandysme : Lord Byron, Charles Baudelaire, Oscar Wilde, David Bowie
Mercredi
07  03
17:00
Inscriptions
clôturées
Mercredi 7 mars 2018 à 17 heures
Palais des Académies à Bruxelles – Salle à déterminer
L'art de mourir, dernier sacrement du dandysme : Lord Byron, Charles Baudelaire, Oscar Wilde, David Bowie
Ce cours-conférence se situe aux confins de la philosophie, de la littérature (roman, théâtre, poésie) et de l'art (peinture, sculpture, musique, architecture). Il aborde, dans une perspective à la fois originale, inédite et synthétique, un sujet rare, et pourtant universel, dans l'histoire de la pensée comme, plus généralement, de l'humanité : l'art de mourir, de l'antiquité gréco-romaine (Socrate, Platon, Aristote, Epicure, Sénèque, Marc Aurèle, Cicéron, Longin) à nos jours (Sartre, Camus, Malraux, Cioran, Heidegger, Levinas, Paul Morand, Stefan Zweig, Marguerite Yourcenar) en passant par les grands auteurs du Moyen-Âge (Saint Augustin, Saint Thomas d'Aquin), de la Renaissance (Erasme, Montaigne, Shakespeare), de l'Âge Classique (Descartes, Pascal, Spinoza), des Lumières (Kant) et du Romantisme (Hegel, Goethe, Hölderlin, Shelley, Chateaubriand, Stendhal, Victor Hugo). Certains grands textes bibliques, de l'Ecclésiaste à la résurrection de Lazare, y seront également évoqués.
Ce cours-conférence peut donc se prévaloir d'une importante dimension philosophique, spirituelle, anthropologique, psychologique, sociologique, historique, artistique et même théologique, sans toutefois rien négliger de son actualité.
Ainsi analysera-t-il également cet art de mourir au sein du dandysme moderne et contemporain, notamment chez Byron, Baudelaire, Huysmans, Mirbeau, Wilde, Malaparte, Mishima, Andy Warhol et jusqu'à David Bowie avec son dernier disque, intitulé Blackstar. Car s'il est vrai que le dandysme consiste à faire de sa vie une œuvre d'art et de sa personne une œuvre d'art vivante, alors Bowie, qui, fait unique dans les annales de la création artistique, a mis en scène sa propre mort, ainsi que le donne à voir cette ultime œuvre musicale, se révèle être le dandy absolu.
Ce cours-conférence s'avère comme le prolongement idéal d’un livre à paraître en janvier 2018, Traité de la mort sublime - L'art de mourir, de Socrate à David Bowie (Alma Éditeur).
Programme
17:00
19:00
L'art de mourir, dernier sacrement du dandysme : Lord Byron, Charles Baudelaire, Oscar Wilde, David Bowie
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor