Les Actualités / Brèves des Alumni n° 34 - septembre 2017

Brèves des Alumni n° 34 - septembre 2017


/ Distinctions, prix et récompenses /


Deux Liégeois au sommet

Michaël Gillon, chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS à l’Institut d’astrophysique et géophysique de l’Université de Liège, est lauréat du prix Balzan 2017 dans la catégorie « Planètes du système solaire et exoplanètes ». Cette distinction qui lui sera remise le 17 novembre à Berne salue sa contribution à la détection et à l’étude d’exoplanètes en orbite autour d’étoiles proches.

Vinciane Pirenne-Delforge, historienne de l’Université de Liège, a été élue à une nouvelle chaire du Collège de France intitulée « Religion, histoire et société dans le monde grec antique ». Elle quitte donc le F.R.S.-FNRS où elle était directrice de recherche, conservant toutefois une micro-charge de professeur à l’ULg, pour rejoindre Paris et intégrer la prestigieuse institution, marraine du Collège Belgique. La leçon inaugurale de sa chaire aura lieu le 7 décembre prochain.


Le philosophe Renaud Barbaras, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, reçoit le prix Cardinal Mercier de l’Institut supérieur de philosophie de l’UCL pour son livre Métaphysique du sentiment paru aux éditions du Cerf en 2016.

Marie Cornaz, musicologue (ULB) et conservatrice de la section Musique de la Bibliothèque royale de Belgique, est réélue pour un nouveau mandat de trois ans à la présidence de la section « Archives and Music Documentation Centres » de l’International Association of Music Libraries. Présente dans 40 pays, l’IAML sert d’interface entre les bibliothèques musicales à travers le monde, où sont abordées les questions de gestion, de conservation, de recherche ou de numérisation. Signalons par ailleurs que Marie Cornaz prépare une monographie consacrée au violoniste Eugène Ysaÿe, ouvrage dont la sortie de presse est prévue chez Brepols en 2019.

Jean-Marc Defays, professeur à l’Université de Liège où il dirige l’Institut supérieur des langues vivantes, et occupant en parallèle le poste de consul honoraire de Finlande depuis 2011, s’est vu décerner, au mois de juin, la décoration de chevalier de première classe dans l’Ordre du Lion de la République finlandaise. À noter aussi que J.-M. Defays a été élu président de la Fédération internationale des professeurs de français à l’issue de son congrès mondial tenu à Liège, en 2016.

Stefano Di Pietrantonio, chercheur en formation doctorale dans le cadre d’une thèse en co-tutelle entre l’UCL et l’École pratique des hautes études de Paris (langues et littératures anciennes orientales), est actuellement en séjour de recherche d’un mois en Italie pour lequel il bénéficie d’une bourse de l’École française de Rome. Il poursuivra ensuite ses recherches sur la description des manuscrits de philosophie en langue arabe (projet PhiC) au Liban, au sein de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth où il est collaborateur scientifique.

Elise Franssen, docteur en langues et littératures orientales de l’ULg, a décroché une bourse IF (individual fellowship) du programme Marie Sklodowska Curie de l’Union européenne qui lui permettra, à partir du mois de janvier prochain, de rejoindre l’Université Ca’ Foscari de Venise pour mener à bien son projet de recherche RASCIOReader, Author, Scholar in a Context of Information Overflow. How to master and manage knowledge when there is too much to know ?

L’écrivain Stéphane Lambert a reçu le prix Roland de Jouvenel de l’Académie française pour son livre Avant Godot, paru en 2016 aux éditions Arléa.

Dimitri Leemans, docteur en mathématiques de l’Université libre de Bruxelles où il est actuellement chargé de cours, y sera promu professeur à partir du 1er octobre.

Alain Préat, professeur en géologie à l’Université libre de Bruxelles, est honoré de la médaille Van den Broeck octroyée par l’association Geologica Belgica, qui récompense annuellement les travaux de chercheurs œuvrant pour l’avancement des sciences géologiques en Belgique.

Jean-Charles Speeckaert a soutenu le 1er juillet dernier sa thèse de doctorat en histoire, sous l’intitulé Construire une relation pacifiée. Les diplomates français à Bruxelles dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Pratiques et réseaux (Université Paris-Sorbonne et Université libre de Bruxelles), travail pour lequel il a décroché une mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.


/ Publications /


La pianiste Diane Andersen signale la sortie récente sur le label Azur Classical de deux albums dont la présentation a été faite à Paris en mai dernier. Il s’agit d’enregistrements consacrés d’une part à la musique pour piano du compositeur Claude Delvincourt – qui fut membre associé de l’Académie – et d’autre part à la musique de chambre du compositeur français Paul Paray.

Bertrand Bonfond, chercheur au sein de l’Unité de recherche STAR de l’ULg, fait partie de l’équipe associée à la mission Juno de la NASA. En juillet 2016, après 5 années de voyage interplanétaire, la sonde Juno était mise en orbite polaire autour de Jupiter. Une nouvelle et intrigante étude, publiée dans Nature, montre, à rebours de nombreuses prédictions, l’importance des processus turbulents dans les émissions aurorales sur Jupiter. Avec cette découverte, nous savons désormais que les aurores polaires présentes sur deux planètes d’un même système peuvent se former de façons complètement différentes. La prochaine étape de la mission Juno, dont la fin est prévue aux alentours de 2021, sera de comprendre comment ces processus aléatoires fonctionnent sur Jupiter.

David De Vleeschouwer, docteur en sciences de la VUB, chercheur postdoctoral au MARUM (Université de Brême), signe un article publié en ligne dans les Newsletters on Stratigraphy : « Reading time and paleoenvironmental change in the Emsian-Eifelian boundary GSSP section (Wetteldorf, Germany): A combination of cyclostratigraphy and facies analysis ». Le travail de terrain sur lequel se base l’article a pu être effectué, comme le souligne l’auteur dans les Acknowledgments, grâce au support de l’Académie royale de Belgique (prix annuel 2014, groupe VI : Géologie).

L’artiste plasticien Bernard Gaube voit son travail faire l’objet d’un 5e Cahier, intitulé L’exercice d’une peinture – Un livre d’images. Le besoin d’échapper à l’étroitesse du catalogue d’exposition classique a conduit le peintre à imaginer un autre type de publication à propos de son œuvre, sous la forme plus dynamique du cahier. Ce sont ici quatre historiens et critiques d’art qui portent leur regard sur sa pratique artistique (présentation du livre le 30/09 à l’Été 78).

Nathan Goldman, chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS à l’ULB, dirige une équipe internationale de physiciens qui publie un article dans le prestigieux journal Science Advances. En sciences physiques, certaines quantités apparaissent sous la forme de multiples entiers d’éléments fondamentaux et indivisibles ; cette quantification, qui se trouve au cœur de notre description de la nature, est proposée depuis des siècles. Dans la présente étude, une nouvelle forme de quantification est prédite, qui met en jeu un type distinct d’observable physique : le taux de réchauffement d’un système quantique sous l’effet d’une agitation externe.

Corinne Hoex apporte une nouvelle contribution au catalogue des éditions Le Cormier avec Leçons de ténèbres. Dans une langue poétique très maîtrisée, chaque mouvement des textes brefs qui composent ce livre inscrit notre conscience du monde en un présent éternel, consignant l’évocation de cette condition humaine qui aura traversé toutes les époques.

Frank Pierobon, philosophe spécialiste de l’architectonique kantienne (ULB), est coauteur d’une étude venant de paraître aux éditions EME, Les pièges du réalisme. Kant et Lacan, qui s’attache à identifier ce qui construit la pensée au-delà de ses inspirations premières. Non plus une réalité à décrire, mais une poïétique de la pensée, en tant qu’elle se révèle agissante et créatrice. Tel est l’enjeu de l’architectonique chez Kant et de la topologie chez Lacan.


/ Rencontres scientifiques, colloques, expositions et manifestations artistiques /


Pierre Assenmaker, docteur en langues et lettres (UCL), chargé de cours à l’Université de Namur, organise une exposition de livres anciens à la Bibliothèque universitaire Moretus Plantin, Tite-Live, une histoire de livres. Commémorant le bimillénaire de la mort de l’historien latin, cette exposition propose une quarantaine d’ouvrages imprimés (du XVe au XXe siècles) illustrant les facettes variées de la réception de l’œuvre livienne depuis l’époque humaniste, entre philologie, histoire, littérature, histoire de l’art et archéologie (catalogue disponible aux PUN).

Sarah Baatout est directrice du Laboratoire de radiobiologie au Centre d’étude de l’énergie nucléaire (SCK-CEN) qui aura l’honneur de recevoir l’astronaute Frank de Winne, le vendredi 6 octobre prochain, dans le cadre du symposium 25 years of Belgians in Space. Année importante pour la navigation spatiale belge, 2017 marque en effet les 25e, 15e et 10e anniversaires des épopées spatiales des deux célèbres astronautes belges Dirk Frimout et Frank de Winne.

Michèle Goslar, fondatrice du Centre international de documentation Marguerite Yourcenar, dévoile le programme des diverses activités qui auront lieu en novembre et décembre à l’occasion du 30e anniversaire de la disparition de la première femme de lettres élue à l’Académie française. Outre plusieurs conférences, deux adaptations théâtrales, une exposition de photographies et une journée d’étude, cette commémoration fera aussi l’objet d’un livre, Yourcenar en images, qui sortira chez Racine en novembre.

Yannick Gourvil et Cécile Leroux, tous deux architectes maîtres d’œuvre au sein de l’atelier Et Alors, donnent une suite à leur projet Paris + 2°C avec une exposition actuellement montée en plusieurs villes de Chine. Paris se retrouve plongée dans un climat fiction, avec les témoignages de Louva, jeune Parisienne née en 2024, et de sa mère Mava qui, depuis le futur, nous interrogent sur notre présent et sur le réchauffement climatique.

Pierre-Yves Kairis, docteur en histoire de l’art attaché à l’Institut royal du patrimoine artistique, lance un appel à communications pour un colloque qui se tiendra, en mai 2018, sur le thème Nouveaux regards sur les saisies patrimoniales en Europe à l’époque de la Révolution française. Dans la foulée de l’inventaire scientifique que dresse l’IRPA des œuvres spoliées par les révolutionnaires français dans les Pays-Bas autrichiens et la principauté épiscopale de Liège, ce colloque entend réévaluer les circonstances historiques, politiques et artistiques de ces prélèvements révolutionnaires à travers l’Europe.

Florent Lamouroux ouvre au public son chantier autoroutier participatif et interactif, La 4ème voie (territoire nomade). Conçu dans le cadre des travaux de la troisième voie de l’autoroute A10 au sud de Tours, le projet propose de questionner l’usager sur son rapport à ce chantier qui ne serait pas seulement un lieu, précaire et inconfortable, dans lequel notre environnement et nos déplacements se modifient, mais deviendrait également un état, celui de la création artistique (L’Annexe, Saint-Avertin, jusqu’au 29/10).

Olivier Spinewine, dessinateur et éditeur, fait aussi partie du duo de photographes Villevue, qui arpente la ville au quotidien pour en extraire des fragments à regarder. De ces marches en environnement urbain, principalement Bruxelles, naissent des photos qui seront exposées, jusqu’au 16/11, au PointCulture Bruxelles. La photo est pauvre, la ville est vue s’accompagne d’une publication éditée par le CIVA : Villevue et revue.

Catherine Thomas, docteur en histoire, art et archéologie (UCL), est conservatrice du Musée du Verre de Charleroi qui organise le colloque Composer avec l'ennemi en 14-18 ? Tout comme dans le Nord de la France occupée, la Belgique, moteur industriel d’avant-guerre, n’a pas nécessairement vécu la destruction systématique de son appareil de production. Certains secteurs ont poursuivi leur fabrication au gré des humeurs de l’occupant. Ce colloque (26-27 octobre) entend étudier le fonctionnement quotidien de l’industrie pendant le conflit et, au-delà, estimer à qui finalement cela a profité, entre redistribution des parts de marché et remise à niveau de l’outil de production.

L’artiste belgo-néerlandaise Sofi van Saltbommel participe au Salon de la céramique contemporaine qui se tiendra à Paris du 4 au 8 octobre prochain.


/ Les Alumni au Collège Belgique /


Retrouvez cet automne les cours-conférences du Collège Belgique, avec notamment :

Benoît Beyer de Ryke, Inquisition et sorcellerie à la fin du Moyen Âge (10/10 Bruxelles).

Laure Fagnart, « Marguerite d’Autriche et Louise de Savoie, dames Concorde » dans le cadre du cours-conférence Dames de paix au temps des Guerres d’Italie. Regards croisés sur Louise de Savoie et Marguerite d’Autriche (10/10 Namur).

Samuele Furfari, Énergie : tout devient-il « smart » ? (10/10 Bruxelles).

Monique Weis, « Les enfants de Luther. La diversité », dans le cadre de la session spéciale L’année Luther (07/11 Bruxelles).

Fabrice Preyat, Lumières et anti-Lumières : un débat actuel (09/11 Bruxelles).


Ici, le programme complet des cours du Collège Belgique pour 2017.

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Top