Les Actualités / Brèves des Alumni n° 33 - juin 2017

Brèves des Alumni n° 33 - juin 2017


/ Nouveaux Académiciens /


L’Académie royale de Belgique s’apprête à accueillir, parmi ses nouveaux membres, quatre Alumni.

Jean-François Collet, ingénieur chimiste et des industries agricoles (UCL), intègre la Classe des Sciences, tandis que la Classe Technologie et Société accueille un nouveau membre, Isabelle Ferreras, sociologue et politologue (UCL), ainsi que deux associés, Michel Judkiewicz, ingénieur civil mécanicien-électricien (ULg et ULB), et Edwin Zaccai, docteur en sciences de l’environnement, ingénieur physicien et licencié en philosophie (ULB).

La séance de réception des nouveaux Académiciens se tiendra le 17 juin au Palais des Académies.


/ Distinctions, prix et récompenses /


Corinne Bonnet, docteur en philosophie et lettres de l’ULg et professeur à l’Université de Toulouse-Jean Jaurès, décroche un ERC Advanced Grant pour un projet de cinq ans intitulé Mapping Ancient Polytheisms. Cult Epithets as an Interface between Religious Systems and Human Agency. Partant du constat que les épithètes sont attribuées aux dieux comme marqueurs de la structuration des panthéons et de leur utilisation par les hommes en fonction des contextes, ce projet a pour objectif de poser un nouveau regard sur les religions de l’Antiquité en ciblant le monde grec et le monde sémitique dans une approche comparative.

Marie Cornaz, musicologue (ULB) et conservatrice de la section Musique de la Bibliothèque royale de Belgique, y a piloté le projet d’acquisition du fonds Toots Thielemans, constitué par don à l’initiative d’Huguette Thielemans, l’épouse du musicien décédé en août 2016. Un ensemble exceptionnel qui rassemble des centaines d’enregistrements sonores et de documents en tous genres : photos, partitions, lettres, programmes de concerts, caricatures, mais aussi trophées et décorations, parfois humoristiques ou folkloriques, dont il s’était vu gratifié.

Bernard Dan, neurologue, professeur en faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation de l’ULB, a reçu au mois de mars les insignes de docteur honoris causa de l’Université de Craiova (Roumanie). Cette distinction souligne sa contribution à la prise en charge de la paralysie cérébrale ainsi qu’à l’éthique dans le domaine de la santé de l’enfant.

François De Vleeschouwer, docteur en sciences de l’ULg, chercheur CNRS à l’EcoLab de Toulouse, a eu l’opportunité de participer à la mission ACE, Antarctic Circumnavigation Expedition, à bord du brise-glace russe Akademik Treshnikov. De décembre 2016 à mars 2017, des scientifiques du monde entier ont joint leurs efforts dans le cadre de cette expédition unique regroupant 22 projets, visant à mieux comprendre l’Antarctique dans sa globalité. Depuis Hobart (Tasmanie) jusqu’à Punta Arenas (Chili), avec escales notamment au glacier Mertz, aux îles Balleny et au mont Siple, le Dr De Vleeschouwer a pu échantillonner divers sols et mousses antarctiques ainsi que plusieurs sondages de tourbe. Les données récoltées pourront ultérieurement être utilisées dans les modèles de prédictions climatiques pour vérifier si les vents d’ouest jouent un rôle dans la variation du CO2 atmosphérique.

Michaël Gillon, chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS à l’Institut d’astrophysique et géophysique de l’ULg, chapeaute l’équipe internationale qui a découvert, en mai 2016, le système exoplanétaire Trappist-1 qualifié de « plus grand trésor de planètes de taille terrestre jamais détectées autour d’une seule étoile ». Cette découverte a fait beaucoup de bruit et a, depuis, livré de nouveaux secrets relançant la quête de la vie dans l’Univers.
Voilà qui vaut à Michaël Gillon de faire son entrée dans la fameuse liste des « 100 most influential people in the world » publiée chaque année par le Time Magazine !

Ludovic Hennebel, chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS, professeur à la Faculté de droit et de science politique (Aix-Marseille Université), a été nommé directeur de l’Institut d’études humanitaires internationales (IEHI) et du master NOHA (Action et Droit humanitaires), reconnu comme l’un des seuls masters humanitaires juridiques en France. Au sein de cette même Faculté, le Pr. Hennebel dirige par ailleurs Aix Global Justice, Clinique doctorale de droit international des droits de l’homme. Fondée en 2015, cette clinique juridique s’est rapidement imposée comme un acteur universitaire majeur dans des dossiers contentieux, de recherche et de conseil en droit international, aux côtés de cabinets d’avocats, d’ONG et d’associations militantes.

Steven Laureys, neurologue, directeur de recherches F.R.S.-FNRS attaché à l’Université de Liège, est lauréat du prix Francqui 2017. Salué comme spécialiste mondial des états altérés de conscience, il se voit récompensé pour ses travaux sur le coma et ses recherches sur le diagnostic, le pronostic et le traitement des lésions cérébrales. Entre autres découvertes majeures, le neurologue a notamment identifié dans le cerveau humain non pas un, mais deux réseaux de conscience – externe (sur notre environnement) et interne (sur nous-mêmes) –, constat fondamental qui a conduit à une meilleure compréhension du réseau neuronal de la conscience. Dans le cadre de leurs recherches, Steven Laureys et son équipe du Coma Science Group ont recours de façon intensive aux stimuli émotionnels, étant avéré que voir son propre visage dans un miroir ou entendre son nom génère une plus grande activité cérébrale. En fervent humaniste, le Dr Laureys s’intéresse aussi aux défis sociaux posés par les patients se trouvant dans un état de conscience minimale : ses travaux ont particulièrement influencé la réflexion sur les aspects éthiques et juridiques du débat sur l’euthanasie et le traitement en phase chronique. Le prix Francqui lui sera remis ce 13 juin au Palais des Académies.

Eric Salmon, docteur en médecine de l’Université de Liège, directeur médical du Centre de recherche du Cyclotron, a été fait membre d’honneur à titre étranger de la Société française de neurologie et membre d’honneur de l’Institut grand-ducal, section des sciences naturelles, physiques et mathématiques.

Le philosophe et écrivain Daniel Salvatore Schiffer a été élu administrateur de l’Association des écrivains belges de langue française (AEB). L’étude, la protection et le rayonnement des lettres françaises de Belgique sont les raisons d’être de cette association fondée en 1902, notamment par le biais de ses prix littéraires et de sa revue Nos Lettres.


/ Publications /


Bertrand Bonfond, chercheur au Laboratoire de physique atmosphérique et planétaire (LPAP) de l’Université de Liège, fait partie de l’équipe associée à la mission Juno de la NASA. Le 5 juillet 2016, la sonde Juno était mise en orbite polaire autour de Jupiter, après 5 années de voyage interplanétaire. Le 27 août, Juno frôlait pour la première fois la planète à seulement quelques milliers de kilomètres au-dessus de la surface nuageuse et envoyait une première moisson de résultats. Une synthèse de ceux-ci vient de paraître dans la revue Science.

Francis Dannemark, éditeur et écrivain, annonce la toute récente publication d’un nouveau roman, Martha ou la plus grande joie (éd. Le Castor astral). « Au bord d’une rivière aux cheveux verts dans la lumière de l’été, il y a Martha, qui a failli disparaître à la suite d’un accident. Elle n’a plus toute sa mémoire. Et son fils se demande si elle a encore toute sa tête. Mais il se fait qu’elle a des yeux pour voir. Et du cœur ! » À travers ce récit, l’écrivain, qui célèbre ses 40 ans de plume, partage une histoire de rencontres et de renaissance, une histoire d’amour.

Alain Dartevelle est l’auteur de Toy Boy et autres leurres, un recueil de huit récits qui vient de paraitre aux éditions Academia (coll. Livres libres). Chaque protagoniste est ici saisi sur le vif, en proie à ses illusions de l’instant. Obsession de pureté au plus fort de l’atroce, identités fluctuantes, inanité du pouvoir absolu sur autrui, fascination du sexe… Autant de thèmes envoûtants et traversés d’une ironie mordante.

Jérôme Delroisse, docteur en biologie, collaborateur scientifique du F.R.S.-FNRS (Université de Mons), a publié dans la prestigieuse revue Open Biology de la Royal Society of London la première mise en évidence d’une luciférase, une enzyme impliquée dans la réaction de bioluminescence, chez un échinoderme lumineux. La bioluminescence des échinodermes est étudiée depuis près d’un siècle, pourtant les enzymes impliquées demeuraient jusqu’ici inconnues et énigmatiques. Ce travail, mis à l’honneur en couverture du numéro, est le fruit d’une collaboration entre les laboratoires de biologie marine de l’UMons et de l’UCL. Il ouvre la voie à de nouvelles recherches sur l’évolution de la bioluminescence chez les organismes vivants.

Corinne Hoex signale la réédition, dans la collection Espace Nord, de son premier roman, Le Grand Menu (prix littéraire des Amis des bibliothèques de la ville de Bruxelles et prix littéraire Soroptimist de la romancière francophone). Dans cette œuvre de fiction parue en 2001, l’écrivaine explorait la complexité des mécanismes d’emprise psychologique, mis en place par un couple parental contre son unique enfant.

André Stevens, ingénieur architecte, signe un nouvel essai intitulé Un jour en transit par tout temps (L’Harmattan, coll. Carnets de voyage). Des textes poético-littéraires écrits ces quarante dernières années au cours de ses missions de consultance dans le monde, pour le compte de l’Unesco et d’autres institutions nationales ou internationales. Invité par l’éditeur, l’auteur présentera son livre au 35e Marché de la poésie (7-11 juin, place Saint-Sulpice, Paris).


/ Rencontres et colloques /


Nicolas Boulanger, docteur en sciences, chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS à l’Université de Mons, a pris part à l’organisation d’un workshop de trois jours (26-28 avril) au sein du groupe Mécanique et Gravitation de l’UMons. Consacrées à l’étude des théories de champs de jauge de spin élevé, un sujet de recherche de la physique théorique et mathématique des interactions fondamentales, ces sessions ont rassemblé une quinzaine de spécialistes mondiaux du domaine.

Emmanuelle Danblon, philologue et linguiste, professeur à l’ULB, a dirigé une journée d’étude qui s’est tenue le 19 mai dernier, sur le thème Rhétorique et robotique. Y a-t-il une rupture dans l’histoire des techniques avec l’invention de la cybernétique et de la robotique ? L’homme est-il capable aujourd’hui de fabriquer une machine intelligente ? L’objectif de la journée était de croiser trois perspectives – celle du roboticien, celle du rhétoricien et celle du philosophe – afin de cerner la manière dont la technique est pensée par nos contemporains.

Sophie Milquet, docteure en histoire et en langues et lettres, travaille à présent comme chercheuse à la Fondation de la mémoire contemporaine (Centre interdisciplinaire d’études des religions et de la laïcité/ULB), se consacrant à l’histoire des Juifs et du judaïsme en Belgique. C’est dans ce cadre qu’est organisée, en collaboration avec Flagey, ce jeudi 8 juin, une rencontre avec Ivan Jablonka. L’auteur et historien viendra parler de son livre Laëtitia ou la fin des hommes (prix Médicis) qui aborde, à partir d’un fait-divers, la question de la violence faite aux femmes dans notre société.


/ Manifestations artistiques /


Michel Clerbois a investi le Rivoli Building Espace au mois d’avril dernier, avec un projet intitulé Entropies. Cette nouvelle exposition présentait un axe de recherche jusque-là inédit pour l’artiste : les possibilités d’utilisation diverses et singulières qu’offre l’ordinateur, débouchant sur une création interactive avec celui-ci.

Le compositeur Stijn Govaere verra son œuvre Far bollire piano per 8 minuti (prix Métamorphoses 2014) être présentée, le 23 juin prochain, au New York City Electroacoustic Music Festival (NYCEMF).

Florent Lamouroux nous a invités, le 27 mars dernier, pour clôturer sa résidence artistique à l’Université François Rabelais de Tours, à Partir en Cacahuète… Retraçant un parcours de 8 mois, le travail présenté lors de cette soirée fait référence au syndrome du burn-out, mais aussi à une île imaginaire, Cacahuète, microcosme de la taille d’un bureau. Les œuvres, dont certaines s’inscriront de façon pérenne sur le site, revisitent les codes relatifs au monde du travail : portraits photos de travailleurs imaginaires, lettres de motivation décalées, chorégraphies imaginées à partir de métiers farfelus, objets de bureau détournés.

Pierre Maurcot et Charlotte Flamand présenteront leurs œuvres à la galerie Detour, à Jambes, sous le titre face, figure (28 juin-29 juillet).

L’artiste belgo-néerlandaise Sofi van Saltbommel a vu son travail faire l’objet d’un article dans un numéro de la Revue de la céramique et du verre (mars-avril). On y découvre un univers artistique peuplé de formes qui apparaissent comme des corps mutilés, écartelés, écorchés, corps en transformation où attirance et répulsion cohabitent.


/ Les Alumni au Collège Belgique /


Retrouvez cet automne les cours-conférences du Collège Belgique, avec notamment :

Benoît Beyer de Ryke, Inquisition et sorcellerie à la fin du Moyen Âge (10/10 Bruxelles).

Laure Fagnart, « Marguerite d’Autriche et Louise de Savoie, dames Concorde » dans le cadre du cours-conférence Dames de paix au temps des Guerres d’Italie. Regards croisés sur Louise de Savoie et Marguerite d’Autriche (10/10 Namur).

Samuele Furfari, Énergie : tout devient-il « smart » ? (10/10 Bruxelles).

Monique Weis, « Les enfants de Luther. La diversité », dans le cadre de la session spéciale L’année Luther (07/11 Bruxelles).

Fabrice Preyat, Lumières et anti-Lumières : un débat actuel (09/11 Bruxelles).


Ici, le programme complet des cours du Collège Belgique pour 2017.

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Zoom

 

Top