Les Actualités / Entretien vidéo avec François Mairesse, muséologue et membre de la Classe Tec

Entretien vidéo avec François Mairesse, muséologue et membre de la Classe Technologie et Société

Aussi loin que François Mairesse s’en souvienne, la visite des musées fait partie de ses premiers souvenirs d’enfance. C’est donc tout naturellement que cet ingénieur de gestion issu de Solvay entame en 1991 une licence en histoire de l’art à l’Université libre de Bruxelles (ULB).
Son mémoire puis sa thèse font la synthèse de ses deux formations, ayant pour sujet le projet muséal et la gestion d’un musée.

Après avoir été notamment consultant à la Fondation Roi Baudouin, ce muséologue devient en 1999 collaborateur scientifique à l’ULB et chargé de cours à l’Université Jean Moulin (Lyon III) à Lyon. En outre, la même année, on lui propose et il accepte, un poste d’attaché au Cabinet du Ministre-Président de la Communauté française de Belgique, M. Hervé Hasquin.

En 2002, il entre en fonction comme directeur au Musée royal de Mariemont (jusque 2010) et, en 2006, comme chargé de cours en muséologie à l’Université de Liège.

Cet académicien fraîchement élu à la Classe Technologie et Société est spécialisé en muséologie et plus spécifiquement dans les ressources du musée que ce soit par l’intervention de l’État, la « marchandisation » de la culture ou, ce qu’il appelle la « troisième voie », le don et le legs. Deux de ses ouvrages récents traitent d’ailleurs du sujet : Mariemont, capitale du don : des Warocqué aux Amis de Mariemont (Morlanwelz, Musée royal de Mariemont, 2007) et Le musée hybride (Paris, La documentation française, 2010).


Les vidéos


La "course à l'audimat" dans le monde culturel est-elle un danger ?


Comme les musées, l'Académie royale n'est-elle pas face à des choix stratégiques cruciaux ?


Archives

L’entretien d’une heure peut être consulté en intégralité aux Archives de l'Académie royale de Belgique.
Top