Les Actualités / Darwin, un pionnier de la physiologie végétale. L’apport de son fils Francis,

Darwin, un pionnier de la physiologie végétale. L’apport de son fils Francis, un livre de Georges Bernier

Préface de Jean Gayon

De Charles Darwin, on connaît la théorie révolutionnaire de l’évolution des êtres vivants qu’il a développée dans son livre-événement de 1859 L’origine des espèces mais beaucoup ignorent ce qui a bien pu l’occuper de 1859 à 1882, année de son décès. En fait, c’est au monde végétal qu’il a consacré une part importante de cette période.

À partir de 1873, il associe à la poursuite de ce travail son fils Francis, physiologiste de formation. La coopération entre le génie intuitif de Charles et le travail méthodique de Francis va s’avérer incroyablement fructueuse. Elle les conduit à conclure que l’agent responsable des mouvements est une « influence » se déplaçant dans les plantes. Leur idée va susciter au XXe siècle des recherches qui déboucheront en 1928 sur la découverte de la première et la plus importante hormone végétale : l’auxine. L’histoire de cette épopée scientifique prodigieuse, racontée ici, révèle que Charles Darwin, le génial naturaliste et penseur, s’est « converti » au cours des 20 dernières années de sa vie en un génial pionnier de la physiologie des plantes.

Georges Bernier est membre de l’Académie royale de Belgique et de l’Académie d’Agriculture de France. Il est l’auteur de 150 publications et d’une monographie The Physiology of Flowering publiée par CRC Press (Floride). Il a été invité à présenter une synthèse de ses travaux dans l’Annual Review of Plant Physiology.

Également disponible en version numérique.
Commander directement sur www.academie-editions.be

Zoom

 

Top