Les Actualités / Leçon à Bruxelles par Caroline Macé et Philippe Baret

Leçon à Bruxelles par Caroline Macé et Philippe Baret

SUJETS INTERDISCIPLINAIRES

Cours-conférence :                   Évolution biologique et histoire des textes. Partage d'outils et de
                                                          concepts

Coordinateur :                           Philippe Baret
Responsable académique :  Jacques Reisse

Dans ce cours-conférence, nous entendons montrer comment une collaboration scientifique entre deux disciplines aussi différentes que la biologie et la philologie (au sens de critique textuelle) a été possible et quels en ont été les résultats positifs ainsi que les limites.
Notre conviction est que la science est une: il y a une seule méthode scientifique qui s'applique à des objets différents en vue de comprendre leur fonctionnement et de connaître leur origine.

La critique des textes et la biologie évolutive sont nées à peu près en même temps, il y a environ 150 ans, mais sans se connaître. Dans les deux cas, il s'agissait d'expliquer comment la diversité du présent remontait ultimement à une unicité perdue dans le passé. La reconstruction des mécanismes de l'évolution, des êtres vivants comme des textes, a pris des dizaines d'années, a été souvent remise en question, raffinée, parfois dénaturée, finalement mise en équations ou en algorithmes, qui ont eux-mêmes été mis à l'épreuve.

La prise de distance vis-à-vis de l'objet, qu'implique une collaboration entre deux disciplines scientifiques, permet de mettre en question, d'une façon critique et créative, les principes et les méthodes utilisées dans les deux domaines, et ce tant en théorie qu'en pratique.
C'est cette mise en question mutuelle qui fait l'objet de ce cours, ouvert à tous ceux que fascinent "la critique des sources et la recherche des origines" - cure salutaire pour "les âmes trop sérieuses" d'après Jankélévitch -, ainsi qu'à tous ceux qui s'efforcent "d'accorder les anges avec les cachalots" - signe que l'on possède "une vision assez sérieuse de l'univers" selon la formule de Chesterton citée par Simon Leys.

Seconde leçon : Quand la phylogénie aide à comprendre les textes. Histoires de manuscrits
par Caroline Macé et Philippe Baret


Accès libre sans inscription.

Jeudi 14 mai 2009 de 16 à 18 h

Palais des Académies
Rue Ducale, 1
1000 Bruxelles


                        
Avec le soutien de la Présidence du Gouvernement wallon

Galerie

Top