Les Actualités / Vidéo-concert analyse Chanter la mort : le Requiem de Pierre Bartholomée

Vidéo-concert analyse Chanter la mort : le Requiem de Pierre Bartholomée

Le dimanche 5 février au MIM (Musée des Instruments de Musique), Pierre Bartholomée, président de l'Académie, présentera son Requiem avant la projection en présence de son auteur, d’une lecture audio-vidéo de la partition librement réalisée par le professeur Thierry De Smedt, membre de l'Académie, à partir de l’enregistrement (Cyprès-2007) du Laudantes Consort et de l’ensemble Musiques Nouvelles sous la direction de Guy Janssens.

La musique d’aujourd’hui a de nombreux visages.
Son invention, son écriture se sont considérablement diversifiées.
De nouvelles formes de pratique musicale ont vu le jour.
De nouvelles technologies ont considérablement élargi le potentiel du
« sonore ».
L’informatique a créé des outils pour les compositeurs.
Puissamment soutenus par les medias, de grands courants de musique populaire ont envahi la planète.
D’immenses rassemblements festifs ont lieu un peu partout pour célébrer ces musiques.

Pendant ce temps, un peu dans l’ombre, d’autres musiciens travaillent selon d’autres voies.
Ce sont les héritiers plus ou moins directs des grandes traditions de la composition musicale occidentale.
Héritiers contestataires, marqués par les révolutions modernes, contemporains de toutes les évolutions récentes, ils tentent à leur manière de sonder l’imaginaire collectif et de créer du sens.
Leur travail s’effectue à travers l’écriture et en collaboration avec de nouvelles générations d’interprètes souvent en phase avec la plupart des courants en présence.

De nouvelles œuvres surgissent, interrogations, souvent inquiètes, du monde sensible.
L’approche de ces œuvres parfois étranges, car en état de tension avec leur environnement direct, implique des attitudes d’écoute renouvelées, libérées des pesanteurs du connu.
C’est d’un état du monde que témoignent à leur manière ces formes musicales d’apparence parfois insolite.
Un monde privé de certitudes, un monde confronté à quelques questions fondamentales.


Que peut nous dire la musique à propos de la mort ?
L’Histoire récente a connu de terrifiants génocides.
Le théâtre s’est emparé de ces événements terrifiants.
Et la musique ?

C’est souvent dans le cadre de célébrations religieuses que la mort était connectée à la musique.
Une tradition musicale du REQUIEM est ainsi apparue dès le XVe siècle.
D’abord strictement liée aux célébrations liturgiques, elle est progressivement sortie des églises, elle s’est détachée de sa fonction initiale et a pris un essor remarquable jusqu’à produire d’impérissables chefs-d’œuvre de concert aux XVIIe, XIXe et XXe siècles.

Qu’en est-il de cette forme pour les musiciens actuels ?
L’Art moderne n’a-t-il pas pris ses distances avec le religieux ?
Le Laudantes Consortun, a mis un compositeur, Pierre Bartholomée, au défi de composer un REQUIEM d’aujourd’hui.

REQUIEM d’aujourd’hui ou pour aujourd’hui ?
La question est ouverte.

Pierre Bartholomée développe quelques idées à ce propos.

La manifestation est organisée par les Amis du Musée des Instruments de Musique.

MIM, Coudenberg, 2 (place Royale) - 1000 Bruxelles.


Documents téléchargeables

Annonce


Zoom

 

Top