Les Actualités / Entretien vidéo avec François de Callataÿ, numismate et membre de la Classe d

Entretien vidéo avec François de Callataÿ, numismate et membre de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques

François de Callataÿ est membre de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques (depuis 2004). Durant ses études à l’Université catholique de Louvain (UCL), l’historien de l’Antiquité se spécialise en numismatique grecque et en histoire économique, sous l’impulsion de Tony Hackens. Sa thèse (1988) porte sur les émissions monétaires liées aux guerres menées par Mithridate VI Eupator, roi du Pont.

Après une année passée à l’École française d’Athènes, il devient aspirant au Fonds de la Recherche scientifique-FNRS jusqu’à son entrée au Cabinet des monnaies de la Bibliothèque royale de Belgique (1991), où il est promu directeur (1996). L’ensemble des collections patrimoniales de l’Institution lui est confiée l’année suivante.

Au niveau national comme international, François de Callataÿ enseigne à la VIe section de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (Paris/Sorbonne) (1998) et à l’Université libre de Bruxelles (ULB) (2008).

Enfin, ses distinctions sont légion : Membre de l’Institute for Advanced Study, lauréat du Prix Bordin (1998) et du Prix Engel (2004) de l’Institut des Inscriptions et Belles-Lettres, lauréat du Prix Victor Tourneur (1999) de l’Académie royale de Belgique, titulaire du jeton de vermeil de la Société française de Numismatique (2006) et de l’Huntington Medal Award de l'American Numismatic Society (2006). Lauréat du Prix Francqui (2007), François de Callataÿ est membre titulaire de l’Académie royale d’Archéologie et d’Histoire de l’Art de Belgique (1998), membre correspondant étranger de l’Institut de France (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres – 2009) et de l’Academia Europaea (2010).


Les vidéos


Pourquoi nourrissez-vous cette passion pour l'histoire économique antique ?


Expliquez-nous l'originalité et l'apport de la numismatique à l'histoire.


Archives

L’entretien d’une heure peut être consulté en intégralité aux Archives de l'Académie royale de Belgique.
Top