Les Actualités / Leçon à Namur par André Allard

Leçon à Namur par André Allard

HISTOIRE ET LETTRES

Cours-conférence :   Du comptage aux chiffres et au calcul. De la naissance
                                           de l'arithmétique ancienne et médiévale à celle de l'algèbre

Coordinateur et responsable académique :   André Allard

Quand l'homme domestiqua les animaux, quand ensuite il créa l'agriculture dans les endroits orientaux les plus propices, il se trouva nécessairement confronté à des problèmes de comptage et de partage. De taxes aussi puisque conjointement s'organisaient les sociétés humaines, dans des régimes le plus souvent de type royal. Pour compter, il faut un système pratique de numération qui dépasse le nombre de doigts, à moins d'imaginer ses multiples et la manière de les représenter. Pour partager, il faut un système définissant des fractions de l'entier, et des éléments de géométrie pratique. Quelles que soient les options, il faut qu'elles soient reproductibles et susceptibles de faire l'objet d'un enseignement étayé par des exemples concrets.

Dans l'élaboration de l'arithmétique amenée à devenir une science à part entière, on peut distinguer deux très longues étapes. La première s'étend sur tout le monde de l'Antiquité, depuis les anciennes civilisations babylonienne et égyptienne jusqu'à Boèce (mort en 524/525 P.C.N.), le dernier grand savant héritier de la science grecque et romaine. La seconde, après quelques siècles d'une ignorance généralisée due en Occident à la chute de l'empire romain et aux invasions, débute sous le règne de Charlemagne. Mais elle connaît surtout une nouvelle prospérité à partir du premier quart du IXe siècle à Bagdad.

Deuxième leçon :      La révolution du calcul indien et des chiffres que l'on dit arabes.
                                          De la Maison de la Sagesse à Bagdad (IXe siècle) au Liber abaci de Léonard
                                          de Pise (XIIIe siècle)

                                          André Allard

Accès libre sans inscription.

26 mars à 16 h

Palais provincial de Namur
Place Saint-Aubain, 21
5000 Namur


                        
Avec le soutien de la Présidence du Gouvernement wallon

Galerie

Top