Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Actualités    Colloque : Le processus de construction de la Nation dans les Balkans. Nettoyage ethnique et massacres de musulmans ottomans et turcs (1912-1913) (24-25 mars)
3 mars 2016
Colloque : Le processus de construction de la Nation dans les Balkans. Nettoyage ethnique et massacres de musulmans ottomans et turcs (1912-1913) (24-25 mars)
Le colloque Le processus de construction de la Nation dans les Balkans. Nettoyage ethnique et massacres de musulmans ottomans et turcs (1912-1913) se tiendra au Palais des Académies les 24 et 25 mars. Il est organisé par le Collège Belgique (Académie royale de Belgique) et l’Université d’Utah.

Dans le contexte de la désintégration de l’Empire ottoman et de l’émergence du nouveau système étatique balkanique, la guerre a joué un rôle dans les processus de construction des nations et des états. Le système étatique balkanique a été créé pour résoudre la « question d’Orient », et les états concernés ont fini par devenir des états-nations homogènes suite à une série de guerres qui atteignirent leur apogée lors de ce que l’on a appelé les guerres balkaniques (1912-1913). Ce fut la première guerre totale dans les Balkans, si l’on considère que les frontières entre le front de bataille et le front intérieur ont été supprimées au moyen d’une attaque systématique de certains groupes identitaires.

On peut d’ailleurs considérer que, pour l’État ottoman, la Première Guerre mondiale a commencé en 1912 car le ton était donné et le schéma établi. Qui plus est, les pères fondateurs de l’actuelle République de Turquie sont tous originaires des Balkans. Cette guerre a mené à la formation du nouveau système étatique dans les Balkans par le biais de nettoyages ethniques massifs, de mouvements de population et d’atrocités à grande échelle.

Le propos théorique de ce colloque sera le lien entre la formation des identités nationales et les nettoyages ethniques. Dans le contexte historique de la guerre des Balkans, les questions clés sont : De quelle manière la relation dialectique entre le « soi » et « l’autre » a-t-elle entraîné le processus de redéfinition des nouvelles nations balkaniques au moyen de la guerre ? Comment le pouvoir politique externe a-t-il généré les discours nationaux influents dans les Balkans ? Comment les états balkaniques ont-ils mené au caractère « irrécupérable » des communautés musulmanes et turques ? Jusqu’à quel point la guerre a-t-elle formé et consolidé les identités nationales et religieuses allant de pair avec la légitimité de l’État ?

PROGRAMME

JEUDI 24 MARS

09h30
Accueil des participants

10h00
Ouverture par : Baudouin Decharneux (Académie royale de Belgique, Université libre de Bruxelles) et Hakan Yavuz (University of Utah)

Panel I
sous la présidence de Hervé Hasquin (Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique) et Baudouin Decharneux (Membre de l’Académie royale de Belgique)

10h30
L’islamophobie ne sommeille jamais dans les Balkans : Slaves du Sud, communautés musulmanes, et la légalisation de l’exclusion des nationalismes et des identités
Hakan Yavuz (University of Utah) et Raymond Taras (Tulane University)

12h30
Buffet

En collaboration avec l’UTAH
Panel II
sous la présidence de Xavier Luffin (Académie royale de Belgique, Université libre de Bruxelles) et Gül Tokay (Richmond University)

13h30
Survol de la démographie des nettoyages ethniques dans les Balkans
Justin McCarthy (University of Louisville)

14h00
Contre l’Orientalisme ? L’Empire Ottoman et les Turcs dans les variations historiographiques des XIXe et XXe siècles
Dimitris Stamatopoulos (University of Macedonia)

14h30
La question ottomane à l’Ouest et les relations internationales : identité et normes contre la Real Politik dans le contexte de la destruction de la Turquie en Europe
Mujeeb R. Khan (University of California-Berkeley)

15h00
Le nettoyage ethnique : la méthode pour créer la nation
Perparim Gutaj (University of Utah)

15h30
Pause café

Panel III

16h00
La création de l’État bulgare comme une guerre de race et d’extermination : entre 1877 et 1878
Ayten Kılıç (University of Wisconsin-Madison)

16h30
Le lion et le sphinx : « Gladstone », turcophobie et imaginaire durant la dernière période victorienne (Grande crise orientale)
Cameron Whitehead (University of Victoria)

17h00
Le progrès de la propagande : un modèle impérialiste dans les questions arménienne et macédonienne
Tal Buenos (University of Utah)

17h30
L’influence de la guerre des Balkans dans les idées et tactiques des révolutionnaires arméniens
Brad Dennis (University of Utah)

18h00
« Taking Back Europe » : le soutien occidental aux milices chrétiennes dans les Balkans et l’Anatolie occidentale, de 1912 à 1923
Christopher Gunn (Coastal Carolina University)

18h30
Cocktail dînatoire

VENDREDI 25 MARS

09h30
Accueil des participants

Panel IV

10h00
Religion et construction de l’État-Nation dans les Balkans : le cas de la Macédoine musulmane, 1878-1912
Gül Tokay (Richmond University)

10h30
Incertitude pour personne sans idéaux ? Les musulmans slaves du Sud et l’État yougoslave
Amir Duranovic (University of Sarajevo)

11h00
Le nationalisme et ses sombres conséquences dans les Balkans
Senadin Musabegovic (University of Sarajevo)

11h30
Pause café

Panel V

12h00
Pas une affaire étrangère mais une menace interne ? La sphère publique parlant allemand de l’Empire des Habsbourgs et la seconde guerre des Balkans
Tamara Scheer (Ludwig Boltzmann Institute for Social Science History/Institute for East European History at the University of Vienna)

12h30
Image et diplomatie humanitaire : la Bulgarie, l’Empire Ottoman et la question de leurs « compatriotes » sous loi étrangère, 1878-1912
Milena B. Methodieva (University of Toronto)

13h00
Buffet

14h00
Exploiter la transformation économique du monde : l’essor de la finance capitaliste et le rôle émergent des musulmans balkaniques dans le monde islamique élargi, 1900-1919
Isa Blumi (Georgia State University)

14h30
Les guerres balkaniques – libération ou occupation ?
Igor Despot (Historien)

Panel VI

15h00
Ömer Seyfettin, les guerres balkaniques, la première guerre mondiale et ses critiques de l’Ottomanisme et des minorités nationalistes
Umut Uzer

15h30
Le nationalisme comme un nouveau moyen de contrôle impérial : les origines des génocides modernes et l’ex nationalisme de l’Ouest dans le cas des Balkans (1890-1913)
Mehmet Arisan, (Istanbul University)

16h00
La question des Balkans dans les écrits de Namik Kemal et Ali Suavi
Ahmet Seyhun (University of Winnipig)

16h30
Exploiter un site de mémoire (mémorial) : la commémoration du 20e anniversaire du génocide contre les musulmans de Bosnie dans « l’ONU Safe Haven » de Srebrenica
Aliye F. Mataracı (International University of Sarajevo)

17h00
Les guerres balkaniques et le « déturquification » des Balkans occidentaux
Olsi Jazexhi (Chercheur indépendant)

17h30
Sainte-Sophie comme lieu de refuge : une facette ignorée d’un des plus importants sites architecturaux du monde
William Holt (Études turques)

18h00
Discussion

18h15
Conclusions par Hakan Yavuz (University of Utah) et Baudouin Decharneux (Académie royale de Belgique, Université libre de Bruxelles)

18h30
Cocktail dînatoire

Contact

Accès libre. Inscription souhaitée :
Première journée
Deuxième journée

Documents
Prospectus - format pdf
Affiche - format pdf