Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Conférencier
Matières
Matière
Sciences biologiques et médicales
Cours-conférence
Des médecines douces parfois dures. Une herbe toxique de la Chine aux Balkans
Lieu
Site
Bruxelles
Immeuble
Palais des Académies
Local
Salle à déterminer
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Activités    Des médecines douces parfois dures. Une herbe toxique de la Chine aux Balkans
Jeu
06  02
18:00
Inscriptions
clôturées
Jeudi 6 février 2020 à 18 heures
Bruxelles – Palais des Académies – Salle à déterminer
Des médecines douces parfois dures. Une herbe toxique de la Chine aux Balkans
La chronique est authentique. Elle relate pas à pas l’enquête qui a conduit l’auteur, au départ de quelques cas cliniques, à reconnaître la toxicité (destruction des reins et cancers des voies urinaires) d’une plante utilisée en médecine traditionnelle chinoise. On relèvera le caractère insolite des cas rencontrés, on visitera les prescripteurs, les distributeurs et les promoteurs de cette plante. On verra l’évolution épidémiologique bruxelloise. L’exposé décrira aussi les travaux cliniques et expérimentaux qui ont conforté l’hypothèse. Il montrera qu’il s’agit aujourd’hui d’un problème de santé publique au niveau mondial. Il éclairera d’un jour nouveau l’origine d’une maladie rénale similaire endémique dans les Balkans. Ce cours-conférence évoquera aussi la réalité du monde scientifique avec la course à la publication et les rivalités d’écoles. Elle illustrera enfin l’obstination des promoteurs des phytothérapies orientales à nier les évidences. Elle terminera avec l’histoire de cette plante qui fut aussi utilisée en médecine traditionnelle occidentale.


Bibliographie thématique


VANHERWEGHEM J-L., Herbe maudite, une chronique médicale, EME Editions, Louvain-la-Neuve, 2019, 139 pages.

Programme
18:00
20:00
Des médecines douces parfois dures. Une herbe toxique de la Chine aux Balkans
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor