Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Conférencier
Lieu
Site
Bruxelles
Immeuble
Palais des Académies - Écuries royales
Local
Palais des Académies - Écuries royales
Adresse
Rue Ducale, 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Mar
03  05
17:00
Inscriptions
clôturées
Mardi 3 mai 2022 à 17 heures
Bruxelles – Palais des Académies - Écuries royales
L'émergence du règne végétal dans les jardins des Pays-Bas méridionaux et de la principauté de Liège dans la seconde moitié du XVIIIe siècle

Ce cycle propose d’interroger l’évolution de la relation que l’homme entretient avec les plantes cultivées à l’Époque moderne (XVIIe - XIXe siècles) et, en particulier, sa passion pour les plantes étrangères. Les quatre conférences évoqueront le rôle, l’usage et la signification des introductions botaniques dans les collections d’art et de curiosité, les jardins d’utilité, d’agrément et de prestige. Elles raconteront, d’une part, la passion des contemporains pour les plantes étrangères, de l’exubérance des bouquets composés sur la toile à l’espace du jardin ; d’autre part, les espoirs et les ambitions de l’acclimatation des espèces exotiques tentée déjà dans les premiers jardins anglais. Liée aux grands enjeux scientifiques du XIXe siècle, cette volonté d’acclimatation voit bientôt botanistes, agronomes et cultivateurs s’opposer quant aux limites d’extension que la « Nature » assignerait aux végétaux.

Nathalie de Harlez a consacré sa thèse de doctorat (ULiège) à l’art des jardins dans les Pays-Bas méridionaux et la principauté de Liège 1761-1827 sous l’influence des idées des Lumières. Au XVIIIe siècle, le goût pour les voyages (réels ou littéraires) et les visites de jardins associées à une sensibilité accrue pour la «  Nature  » conduit à l’adoption du modèle de jardinage à l’anglaise. Dans la seconde moitié du siècle, les connaissances botaniques et dendrologiques progressent de manière extraordinaire. Cette conférence montrera comment cet afflux de plantes d’origines de plus en plus lointaines - de la Méditerranée à l’Amérique, la Chine ou encore l’Afrique du Sud - stimule à la fois un renouvellement esthétique complet des décors plantés et, déjà, une véritable passion pour l’expérimentation horticole avec les premières tentatives d’acclimatation de végétaux rapportées dans les dictionnaires, les manuels de jardinage et les premiers catalogues de pépiniéristes.
Programme
17:00
19:00
L'émergence du règne végétal dans les jardins des Pays-Bas méridionaux et de la principauté de Liège dans la seconde moitié du XVIIIe siècle
Intervenant