Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Conférencier
Matières
Matière
Sciences biologiques et médicales
Cours-conférence
Économie de la santé et droits des patients
Lieu
Site
Cours-conférence donné à distance
Local
Cours-conférence donné à distance
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Jeu
28  01
18:00
Inscriptions
clôturées
Jeudi 28 janvier 2021 à 18 heures
Cours-conférence donné à distance
(en visioconférence) Économie de la santé et droits des patients

Le droit des patients existe depuis la naissance du premier être humain et la survenue de la première maladie ou du premier accident corporel le concernant.

Ce droit est lié à la volonté de survivre et d'avoir une qualité de vie indispensable à la poursuite de celle-ci.
Les droits des patients ont donc évolué au cours du temps en lien avec l'évolution de la pratique et des sciences médicales. L'Economie de santé est née inconsciemment dès qu'un de ces guérisseurs a exigé un paiement ou une gratification contre l'exercice de ces tentatives de soulager ou de guérir les patients. Les premiers textes attestant ces paiements se retrouvent dans le Code D'Hammourabi (1791-1750 avant JC) à Babylone (Art 215-225) dans lequel une première nomenclature des soins de santé avec tarification des actes est évidente. Elle s'est développée quand la concurrence s'est installée entre les soignants qu'ils soient guérisseurs, religieux ou barbiers (anciens chirurgiens non diplômés) et enfin médecins. L'Economie de Santé jusqu'en 1970 n’a été qu'une question de bon sens et de conventions entre prestataires de soins et autorités sanitaires et/ou assureurs mutuellistes ou privés. Michael Drummond et ses collègues de l'université de York furent les premiers à élaborer formellement la doctrine et les applications pratiques de l'évaluation médico-économique.

L'Arrêté Royal 78 sur les professions de santé a protégé les patients contre l'exercice illégal et à bien défini les fonctions de chacun. L'A.R. 79 a défini les ordres de médecin et leurs missions. L'A.R. 407 devenu titre IV de la loi sur les hôpitaux a défini les missions et les responsabilités des services et autorités médicales hospitalières. La loi sur l'avortement et celle sur l'euthanasie ont précisé les limites et les responsabilités de chacun. Les codes de déontologie et de nombreux textes disparates ont défini les droits spécifiques des patients dans des circonstances précises.
Mais, c'est la loi de 2002 sur les droits des patients qui a réuni tous les éléments relatifs à la protection du patient, malheureusement sans aborder ses devoirs ni définir les possibilités de se faire représenter dans les organes qui décident de l'avenir, ni l'efficience des soins de santé.

Comment faire vivre ensemble deux notions qui apparemment sont contradictoires ?
Programme
18:00
20:00
Économie de la santé et droits des patients
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor