Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférencier
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
L'Allemagne, moteur historique des sciences et de l'innovation
Lieu
Site
Namur
Immeuble
Palais provincial
Local
Salle du Conseil provincial
Adresse
Place Saint-Aubain, 2, 5000 Namur
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Mer
26  11
17:00
Inscriptions
clôturées
Mercredi 26 novembre 2014 à 17 heures
Namur – Palais provincial – Salle du Conseil provincial
L'Allemagne et les grands calculateurs des années 40
Ce cours-conférence s'intéresse à l'impact des scientifiques et industriels allemands sur le développement des sciences et technologies dans la deuxième moitié du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle. Il s'intègre à l'Année allemande organisée à l'Université de Namur, en collaboration avec l'Ambassade d'Allemagne, pendant l'année 2014.

Dans la première leçon, nous nous intéressons au développement de la recherche et développement systématique dans l'industrie allemande de la fin du 19e siècle. À la suite de Justus von Liebig (1803-1873) à qui l'on attribue l'organisation du premier laboratoire moderne, l'industrie allemande adopta des méthodes de recherche et développement systématisées qui lui permirent de tirer parti de manière optimale de la révolution industrielle et de faire de l'Allemagne un leader en matière d'innovation.

Nous étudions en outre les apports fondamentaux des scientifiques allemands à la physique moderne. Entre 1880 et 1920, les physiciens et mathématiciens allemands apportèrent une contribution impressionnante à notre compréhension de l'infiniment petit en particulier. De Röntgen à Einstein en passant par Heisenberg et von Laue, nous retraçons ces années d'or de la science allemande et analysons les éléments ayant favorisé ce foisonnement de découvertes. Nous évoquons également brièvement les conséquences de ces découvertes sur la 2e guerre mondiale (en particulier le développement de la bombe atomique). Enfin, nous mettons en lumière la place importante de ces découvertes scientifiques dans les technologies actuelles et futures.

Le second exposé souligne des apports allemands, indirects et directs, à l’histoire des grands calculateurs des années 1940. Il évoque d’abord l’Enigma, machine à coder l’information, inventée par l’Allemand Arthur Scherbius. Cette machine, produite en série dès 1925, donna énormément de fil à retordre aux Alliés cherchant à briser les codes allemands. Ces derniers furent donc amenés à construire des machines à calculer spécialisées. Ensuite, est abordée l’aventure isolée du Berlinois Konrad Zuse : en 1941, cet ingénieur fut le premier à réaliser un calculateur universel (le Z3) et, en 1945/46, il inventa une première forme de langage de programmation (le Plan Calcul).
Programme
17:00
19:00
L'Allemagne et les grands calculateurs des années 40
Intervenant
Documents postliminaires
Diaporama de la leçon de Marie d'Udekem-Gevers - format pdf