Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Coordinateur
Conférenciers
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
La dette : réalité de sa crise et crise de son concept
Lieu
Site
Bruxelles
Immeuble
Écuries royales
Local
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Mer
16  10
17:00
Inscriptions
clôturées
Mercredi 16 octobre 2013 à 17 heures
Bruxelles – Écuries royales –
La dette : réalité de sa crise et crise de son concept
Formidable paradoxe de notre époque formidable : jamais nous n’avons été plus endettés, jamais pourtant nous ne nous sommes moins sentis redevables. Signe que la situation est grave, nous ne nions pas seulement qu’elle le soit, nous en rions presque, le bon sens prenant finalement le pas sur la mauvaise foi. Outre le fait que les dettes privées sont le lot commun en effet, la dette publique est l’affaire de tous, et puisqu’il faudrait, pour nous acquitter de nos dettes, en contracter de nouvelles -  donc nous endetter toujours davantage  -, le calcul est vite fait : à quoi bon vouloir les régler ? S’il n’est plus rare de nos jours de voir une dette gelée, reportée, rééchelonnée, n’est-ce pas au fond parce qu’une dette n’est pas faite pour être liquidée ? Car comment l’éteindrait-on sinon en l’annulant ? Mais comment l’effacerait-on sinon en l’épongeant ?

Porter un regard critique sur la dette qui puisse, au prisme, non de l’économie, mais de la philosophie, éclairer aujourd’hui la réalité de sa crise par la crise de son concept, tel sera notre objectif dans ce cours-conférence. Dans la mesure où les messages publicitaires tentent désormais de nous persuader qu’emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent, de même qu’un crédit nous engage et qu’il doit être remboursé, c’est donc que nous ne sommes plus convaincus que la dette soit le dû, ce qui est porté au débit et qui doit être rendu. D’où ce sentiment d’obligation si flottant dorénavant chez le débiteur envers son créancier et, par un curieux jeu de vases communicants, ce sentiment si pesant chez les usuriers dont les prêts porteront bientôt l’entière responsabilité des surendettements.

Mais dès lors, qu’est-ce qu’une dette ? Que signifie être en dette ? De quelle(s) dette(s) sommes-nous redevables et à qui ? À l’heure des doutes quant à la zone euro, il est temps de lever les nôtres sur la nature du mal qui la ronge en travaillant à répondre à ces questions.
Programme
17:00
19:00
La dette : réalité de sa crise et crise de son concept
Intervenants
Photos
Photo Philippe Molitor