Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Responsable académique
Conférencier
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
La diplomatie d’hier à demain
Lieu
Site
Cours-conférence donné à distance
Local
Cours-conférence donné à distance
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Lun
15  03
18:30
Inscriptions
clôturées
Lundi 15 mars 2021 à 18h30
Cours-conférence donné à distance
(en visioconférence) La diplomatie d’hier à demain

Tout au long du XXe siècle la diplomatie a connu des transformations considérables.
Au début, comme on le sait, la diplomatie était l’art de mener des relations bilatérales entre États comme alternative à la guerre. Les diplomates appartenaient à la bonne société de leur pays et souvent s’entendaient mieux avec leurs collègues des autres pays qu’ils ne communiquaient avec leurs compatriotes appartenant à d’autres milieux sociaux. On naissait diplomate en quelque sorte (il y avait des traditions familiales, des filiations) et les capacités professionnelles se résumaient, le plus souvent à la culture générale, aux bonnes manières, à l’élégance vestimentaire et à la maîtrise du français, qui était la seule langue de la diplomatie.

Les dernières décennies du XXe siècle ont vu une transformation profonde de la diplomatie.
La barrière de la souveraineté, qui protégeait les États contre les interférences dans leurs affaires intérieures, a commencé à se déliter. La diplomatie, naguère confinée aux salons et salles de réunion, s’est étendue progressivement au domaine économique, culturel, universitaire… La technologie de l’information surmonte l’obstacle des distances et permet une communication rapide entre le diplomate et ses autorités. Internet décuple les capacités du diplomate à communiquer, tout en lui donnant la possibilité de se concentrer sur son travail principal : établir et nourrir des relations avec un vaste éventail de représentants de la société du pays où il se trouve. On doit bien reconnaître que le métier de diplomate s’est adapté à l’évolution du monde et des relations interpersonnelles.
La figure aristocratique d’antan a laissé place à celle du diplomate ouvert sur la société et à son écoute. Est-ce une rupture radicale avec le passé? Ou, pour le dire de façon imagée, Monsieur de Norpois se déplace-t-il aujourd’hui en 4x4, un iphone dans la poche ? Aujourd’hui et demain plus encore le diplomate de terrain préfèrera se mêler à la population du pays où il se trouve que de fréquenter ses collègues dans les murs d’une ambassade ou les salons d’un club huppé.
Les rencontres diplomatiques aujourd’hui se passent dans les lieux publics, marqués par l’hybridation culturelle : dans un bario ou dans un souk, dans la blogosphère, sur l’avenue principale d’une ville ou dans une hutte à proximité d’une zone de guerre.

Du fait des liens toujours plus resserrés entre politique intérieure et extérieure, de l’importance croissante des processus multilatéraux et des problèmes globaux, et de la multiplicité des acteurs internationaux, les diplomates sont plus nécessaires que jamais. Mais il y a encore beaucoup à faire pour sensibiliser l’opinion publique à ce que font les diplomates pour leur pays. Cet exposé tentera d’y répondre.
Programme
18:30
20:30
La diplomatie d’hier à demain
Intervenant