Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Conférencier
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
Les « demoiselles d'Avignon », de Schliemann à Picasso
Lieu
Site
Bruxelles
Immeuble
Palais des Académies
Local
Salle Baudouin
Adresse
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Le Collège Belgique    Leçons    Les « demoiselles d'Avignon », de Schliemann à Picasso
Jeu
29  11
17:00
Inscriptions
clôturées
Jeudi 29 novembre 2018 à 17 heures
Bruxelles – Palais des Académies – Salle Baudouin
Les « demoiselles d'Avignon », de Schliemann à Picasso
Quel rapport entre l’archéologue allemand, découvreur de Troie et de Mycènes, et le peintre espagnol qui révolutionna l’art du XXe siècle ? Le lien est curieusement établi par des poteries d’Asie mineure, présentes dans les Dardanelles depuis l’Antiquité, dont les avatars modernes enchantent les voyageurs romantiques, de Hans Christian Andersen à Théophile Gautier et à Gustave Flaubert.
Surnommées  « demoiselles d’Avignon » en raison de leur caractère anthropomorphe, elles furent importées en Provence au XIXe siècle pour servir d’aiguières avant d’être copiées localement à l’heure où de nombreux artistes, à commencer par Gauguin, se veulent céramistes – bien avant que Picasso ne s’essaie à la poterie.
Alors que les  « techniques archaïques » et les produits artisanaux enchantent l’Exposition de 1900, des critiques s’intéressent à l’analogie entre ces poteries orientales, qu’affectionnait déjà Delacroix, et certaines expériences de l’Art nouveau. En 1907, Picasso est loin d’imaginer qu’il rendrait hommage à l’Orient des Femmes d’Alger lorsqu’il achève Les Demoiselles d’Avignon. L’appellation exaspérait celui qui avait voulu représenter un  « bordel philosophique » à Barcelone, situé Carrer d’Avinyò, rue d’Avignon.
Quand André Salmon, en 1916, invente un titre qui passera à la postérité, s’amuse-t-il aux dépens de son ami par une allusion, de nos jours illisible, à un engouement de l’époque ? Au croisement de l’archéologie, des arts et de la littérature, la conférence n’a pas la prétention de résoudre l’énigme mais de proposer une autre lecture de l’histoire.
Programme
17:00
19:00
Les  "demoiselles d'Avignon ", de Schliemann à Picasso
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor