Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Publications de l'Académie    Toutes les publications    La révolution géographique en Belgique
Sébastien Dubois

La révolution géographique en Belgique

Départementalisation, administration et représentations du territoire de la fin du XVIIIe au début du XIXe siècle
Textes du quatrième de couverture du mémoire

L'introduction du régime français en Belgique en 1795 entraîne une restructuration complète de l'espace politique et administratif. Bouleversant de complexes structures plusieurs fois séculaires, les révolutionnaires français imposent une organisation rationnelle et hiérarchisée du territoire, découpé en départements, arrondissements, cantons et communes. Le nouveau régime entend procéder, comme en France, à une véritable « révolution géographique ». Si cette organisation nouvelle du territoire fut opérée en quelques semaines seulement et si la durée de la réunion à la France fut relativement courte, celle-ci constitue néanmoins une part considérable de l'héritage intellectuel, juridique, administratif et politique dont la Belgique est redevable au régime français. La physionomie actuelle du pays en porte encore l'empreinte. L'existence géographique de la Belgique elle-même est paradoxalement sortie consolidée de son annexion par la France. Car la départementalisation intégrait la principauté de Liège et d'autres territoires périphériques aux « neuf départements de la Belgique », sans jamais remettre en question les anciennes frontières au nord et au sud, conservant à l'espace belge une identité et une cohérence propres.
En agissant sur la division du territoire, les révolutionnaires entendent balayer le souvenir de la « féodalité ». Dans les faits, des compromis s'imposent. La réalité géographique ne peut être complètement soumise aux abstractions géométriques et aux idéaux égalitaires. Les réclamations locales contraignent les autorités à tenir compte du passé et les guérissent de l'illusion révolutionnaire de la table rase. La réorganisation de l'espace géographique est l'occasion d'une réflexion féconde, à tous les niveaux de l'administration et de la société, sur les rapports entre l'homme et la terre, l'identité et les langues, le rôle des villes et le développement économique…
Ce livre analyse successivement les structures traditionnelles de l'espace sous l'Ancien Régime, les projets de réforme imaginés dès la seconde moitié du XVIIIe siècle, la départementalisation de la Belgique, et enfin, les éléments, essentiellement mémoriels, de continuité entre l'ancienne organisation du territoire et celle de la première moitié du XIXe siècle. Récupérée en 1815 et en 1830, la structure de l'espace belge héritée de la France fut simplement recouverte d'un vernis d'authenticité nationale, les départements récupérant les noms et les symboles d'antiques provinces.

Né en 1977, Sébastien Dubois est docteur en histoire (2003). Aspirant puis chargé de recherches du Fonds national de la recherche scientifique de 1999 à 2003, il est depuis lors conservateur aux Archives générales du Royaume. Il enseigne par ailleurs aux Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix (Namur). Ses recherches portent sur l'histoire politique, les identités collectives et l'opinion publique du XVIe au XIXe siècle. Auteur de nombreux articles, il a publié deux livres : Les bornes immuables de l'État. La rationalisation du tracé des frontières au siècle des Lumières (France, Pays-Bas autrichiens et principauté de Liège), en 1999 et L'Invention de la Belgique. Genèse d'un État-nation (1648-1830) en 2005. Sa thèse de doctorat a reçu le Prix d'Histoire vicomte Terlinden 2000-2003 et le présent ouvrage a été couronné du Prix du concours annuel de la Classe des Lettres de l'Académie royale de Belgique en 2006.

Illustration de jaquette : Allégorie des neufs départements, aquarelle extraite des Tijdsgebeurtenissen, manuscrit de Pierre-Antoine-Joseph Goetsbloets, 1793-1797. © Bibliothèque royale de Belgique.
Édition
LieuBruxelles
ÉditeurAcadémie royale de Belgique
Année2008
Numéro d'édition2056
CollectionMémoires de la Classe des Lettres
Formatin-8°
Série3e
TomeXLVIII
Numéro2056
Nombre de pages335
ISBN978-2-8031-0251-8
Prix25€
N° Fiche2936
Documents
Sébastien DUBOIS, La révolution géographique en Belgique. Départementalisation, administration et représentations du territoire de la fin du XVIIIe au début du XIXe siècle - format pdf